Dispose librement de ton corps

« Dispose librement de ton corps, et tu n’as pas à être insultée si tu le fais, tu dois être respectée ! », voilà le message que je vais vous délivrer dans cet article. Ce n’était pas prévu, mais finalement je vais vous raconter pourquoi mon ex m’a un jour traité de « salope ». Je me suis rendue compte que je n’avais pas réglé ce problème avec moi-même, et qu’il entraînait un blocage d’énergie dans mon corps. Culpabilisation, honte, non acceptation, non alignement avec moi-même…

J’ai été insultée de « salope » car j’ai posé nue pour un homme, qui me prenait en photo. (bon voilà, je sais que l’image que vous avez de moi risque de changer en sachant ça, mais c’est ainsi) En début d’année, j’étais très motivée pour apprendre à m’aimer, à me découvrir, à prendre confiance en moi. Et donc pour ça, j’étais ouverte à toute expérience que je pouvais juger intéressante. J’ai arrêté mes cours de chant en milieu d’année car cela demandait beaucoup de travail, et je n’avais pas la motivation pour. J’ai contacté mon prof de chant pour le prévenir, et le remercier, car ses cours étaient toujours très plaisants, j’y passais toujours un bon moment.

Il m’a répondu et m’a proposé de réfléchir à des solutions qui peuvent m’aider à lâcher prise, car j’ai du mal à lâcher prise quand je chante. Donc j’ai discuté avec lui, et il m’a expliqué qu’il aimait prendre des photos de personnes qui n’avaient pas confiance en elle, pour les aider à oser se dévoiler, à oser s’affirmer, à oser avoir plus confiance, et se sentir mieux. Forcément cela m’a intéressé, surtout que poser est quelque chose qui m’intéresse mais que je n’ai encore jamais eu l’occasion de réaliser.

J’ai accepté, j’en ai parlé à mon ex, et il m’a dit « je ne veux pas que tu poses nue ». J’avoue que je n’ai pas tenu compte de ce qu’il a dit, parce que c’était un cadeau que je me faisais et que j’étais heureuse de le faire. J’assume mon corps, je n’ai pas de problème pour le montrer, et cela me faisait plaisir d’avoir de belles photos de moi. Le photographe est une personne que j’apprécie, et qui m’a toujours respectée. Je ne voyais pas de négatif dans cette expérience, j’étais contente d’avoir osé le faire, d’avoir eu le cran de le faire.

Mais comme ce sujet tracassait beaucoup mon ex, il m’a demandé si je l’avais fait, et je lui ai avoué la vérité. Je sais que j’ai eu tort de ne pas avoir respecté son souhait, et qu’il y a eu un manque de communication là dessus, je sais que j’ai des torts.

Mais cela ne justifie pas son comportement par la suite. On a été très très proche de la rupture, il m’en a beaucoup beaucoup voulu. On a donc discuté, et… il a totalement sali cette expérience. Ce qui était un moment dont j’étais contente est devenu un moment dont j’ai honte, et que j’ai enfoui au plus profond de ma mémoire. Je n’ai jamais regardé les photos de la séance par la suite, je n’assume pas de les regarder tellement j’ai honte. Alors que sans lui, je n’aurais jamais ressenti cette honte.

Il a traité le photographe de « pervers ». Pour lui, tous les hommes qui aiment prendre des femmes nues en photo sont des pervers, il considère ce fait comme étant sale et dégradant. Alors que non, aimer prendre des femmes en photo ou les dessiner n’est pas forcément pervers, l’aspect artistique peut attirer en premier. Et dans le cas de mon photographe, ce qui l’intéressait, c’était de voir la personne prendre peu à peu confiance, oser et se révéler. Mon ex était aussi persuadé que les photos de moi allaient finir sur Internet, alors que non pas du tout… Mais il en était persuadé, et le fait qu’il considère que mon photographe soit un « pervers » a rendu cette expérience sale et dégradante. Pervers est un terme très péjoratif.

Il m’a ensuite dit que j’étais « naïve » de m’être laissée entraîner dans cette expérience, et de ne pas vouloir croire que le photographe était un pervers. Il a beaucoup insisté là dessus, et m’a fait comprendre que je le décevais d’être aussi « naïve ». « Naïve » est aussi un terme négatif, et plutôt blessant quand on sait que l’on ne l’a pas été… (enfin je ne pense pas me tromper)

Et puis enfin, pour finir en beauté, le terme « salope ». Qui m’a profondément blessée. Salope est une injure particulièrement forte, et signifie donc que :

  • toutes les femmes qui posent nues pour des hommes sont des salopes
  • disposer librement de son corps et le montrer à des hommes qui ne sont pas forcément notre partenaire de couple, c’est être une salope

Or, non, absolument pas. Nous sommes libres de disposer de notre corps comme nous le souhaitons, de le montrer à qui nous le souhaitons, et d’avoir une sexualité aussi libre que nous le souhaitons.

Je me suis sentie profondément blessée par ce mot, car pour moi, cela remettait en cause mes principes par rapport à ça. Qu’il emploie ce terme signifie très clairement qu’il juge négativement les femmes qui montrent leur corps à une autre personne que leur partenaire amoureux, et/ou qui ont des pratiques sexuelles autre que se donner uniquement à son partenaire de couple, dans un cadre amoureux.

Or je défends la libre disposition de son corps et une sexualité libre : chacune fait ce qu’elle veut avec son corps, et elle n’a pas à être traitée de salope, et ce dans absolument aucun cas.  Personne ne doit juger les autres sur ce qu’elles pratiquent.

Après, je peux comprendre que ça le dérange qu’une autre personne que lui voit le corps de sa partenaire, mais c’est un autre sujet (cela m’interroge tout de même sur les limites de la possession de l’autre). Mais je n’accepte pas le fait qu’il juge négativement de disposer librement de son corps. Et ça, il ne l’a jamais compris, et au vu du terme qu’il a employé, je n’ai jamais osé exprimer mon point de vue, par peur d’une dévalorisation ou d’un jugement encore plus négatif sur moi… Et inutile de dire que suite à cette conversation, j’ai porté un jugement négatif sur moi, et que j’ai stoppé toute envie de travailler sur l’amour de soi.

Parce qu’un jour, j’ai été traité de « salope » par mon partenaire.

Tatouage de David Boggins, un tatoueur américain fasciné par le corps des femmes, et qui aiment beaucoup les dessiner. J'ai toujours vu cet intérêt comme étant sain, et cela m'a mis en confiance pour ma séance.
Tatouage de David Boggins, un tatoueur américain fasciné par le corps des femmes, et qui aime beaucoup les dessiner. J’ai toujours vu cet intérêt comme étant sain, et cela m’a mis en confiance pour ma séance.

Eloge d’une introvertie

(nb: le titre est exagéré) Le 5 février, le magazine Flow nous suggérait, dans son calendrier, « d’écrire une lettre d’amour… adressée à nous-même ». J’ai trouvé cette idée très bonne parce qu’effectivement, même si on essaie d’être sur le chemin de l’amour de soi, coucher sur papier les choses qui font de nous une personne aimable est bien plus difficile… C’est se mettre à nu face à nous même, et ce n’est pas évident. J’ai donc voulu me plier à l’exercice, mais je ne l’ai jamais fait finalement. Pas facile de se déclarer son amour à soi-même… La formation que j’ai faite quelques jours plus tard m’a mis encore plus en accord avec moi-même, mais je n’ai jamais pris le temps d’écrire cette lettre… jusqu’à maintenant :)

Source : DeviantArt, i_can_by_humannotdancer-d7y4wmp.jpg
Source : DeviantArt, i_can_by_humannotdancer-d7y4wmp.jpg

Chère toi,

Je me décide enfin à prendre la plume pour t’écrire ce que je ressens pour toi. Tu sais ce n’est pas facile d’avouer ses sentiments, il faut oser se dévoiler et c’est loin d’être évident. Mais aujourd’hui je me sens prête.

La première fois que je t’ai vue, je n’ai pas vraiment prêté attention à toi. Tu ne semblais pas à l’aise au milieu de toutes ces personnes inconnues, et j’ai eu comme première impression que tu étais une personne timide et qui manquait de confiance en elle. Mais nous avons eu l’occasion de nous découvrir et de nous rapprocher, et j’en suis très heureuse. J’ai en effet découvert une personne très intéressante et très riche, que l’on ne soupçonne pas derrière son côté introverti. 

Tu t’intéresses beaucoup aux autres – toujours avec le sourire -, et tu as toujours un mot positif à dire pour nous encourager, pour nous soutenir ou pour nous inciter à voir les belles choses de la vie. Tu as l’esprit ouvert et tu essayes le plus possible de ne pas juger une personne sans la connaître. On ne sait pas ce que la personne a connu et tu en as bien conscience. J’aime beaucoup ta curiosité qui te pousse à t’intéresser à de multiples choses et à de multiples personnes. 

Avec toi, je vois toujours la vie du côté positif. Tu ne te plains quasiment jamais, et tu sais admirer les choses simples de la vie. Tu sais profiter de la nature et tu aimes te promener au milieu de celle-ci, ce qui rend les promenades avec toi très agréables. Mais tu sais aussi profiter de la ville, tu aimes te promener au hasard des rues et tu découvres toujours des petits détails cachés, des bâtiments insolites, qui valent le coup d’être remarqués. Avec toi, la vie n’est jamais grise.

J’aime aussi beaucoup ton côté battant et déterminé. Tu sais ce que tu veux et tu te donnes les moyens de réaliser tes objectifs, même si cela demande des compromis dont tu te serais bien passé. Mais malgré cela, tu sais être reconnaissante de ce que tu as l’opportunité de vivre. Ce sont toutes ces opportunités qui font la richesse de ta vie et tu es très heureuse de les vivre.

J’aime ton grand coeur, ta tendance à donner aux autres et à les aider, mais tout en te préservant toi-même et en faisant attention à toi pour que tu restes la première personne de ta vie. Je me sens bien avec toi, je me sens détendue et apaisée, tu sais être calme. (Sauf quand tu conduis, mais c’est une autre histoire!)

Je suis vraiment très heureuse de t’avoir rencontrée, cela m’apporte beaucoup de positif et cela m’a permis de voir la vie d’un autre angle. Je t’en suis très reconnaissante, merci pour tout ce que tu m’apportes.

Je t’aime,

Ton amie fidèle et sincère

Source : DeviantArt, summer_home___by_humannotdancer-d7ri679
Source : DeviantArt, summer_home___by_humannotdancer-d7ri679

Voilà… Un article qui vous aura permis de mieux me connaître :) Je vous invite à faire cet exercice, ça ne peut être que positif de s’écrire à soi même les choses que l’on aime chez soi, car cela invite à se mettre vraiment face à soi même.

PS: Merci d’être là, je vous apprécie beaucoup aussi ;)

PPS: Je vais essayer de reprendre mon blog et de publier un article par semaine, c’est tellement positif de tenir un blog!