Mon musée personnel : ma personnalité à travers 15 objets

Le magazine Flow (janvier-février 2018) a fait un article dans lequel plusieurs personnes présentent 15 objets qui leur appartiennent et expliquent pourquoi ces objets font partie de leur vie ou sont importants pour elles. Cela m’a donné envie de faire la même chose. Donc voici 15 objets qui m’accompagnent (les numéros sur la photo sont faux en fait, désolée ^^)

  1. Ma plante : j’ai cette plante depuis de très nombreuses années, elle m’a accompagné pendant mes études et mes divers (et nombreux) déménagements. Elle se porte toujours bien puisque pour la première fois, elle m’a fait des petites plantes à planter cette année! J’ai replanté 7 bébés plantes issus d’elle, autant dire que la succession est assurée! Je voulais aussi agrandir ma collection de plantes mais le manque de place dans mes appartements ne le permettait pas. Mais enfin dans mon appartement actuel, j’ai de la place, et j’ai plus d’une dizaine de plantes maintenant, que je chouchoute. J’aime particulièrement m’occuper des plantes, je trouve cela gratifiant et apaisant.
  2. Mes cartouches de jeux vidéo : Je joue beaucoup aux jeux vidéos, mais surtout à Pokémon et à Zelda. Pokémon est une licence qui m’accompagne depuis ses débuts en France (au début des années 2000), et j’ai investi beaucoup de temps dans ces jeux et sur Internet. Ils m’ont aussi permis de rencontrer des gens, grâce à la communauté Pokémon sur Internet. Je discute toujours avec certaines de ces personnes. Pour Zelda, c’est surtout le dernier jeu qui est sorti sur la dernière console de Nintendo, la Nintendo Switch, qui m’occupe de très nombreuses heures… 
  3.  Une balise de course d’orientation : Ca ne ressemble à rien sur la photo, mais c’est une mini balise de course d’orientation. Je l’ai obtenue lorsque j’ai passé ma balise, c’est à dire un diplôme qui atteste de notre niveau dans cette discipline. J’ai découvert la course d’orientation par hasard en novembre 2016, car c’était une activité que je pouvais faire le week-end, et depuis je suis accro! J’apprécie beaucoup le fait de courir dans la nature, cela détend beaucoup après une semaine de travail.
  4. Le magazine Flow : Il ne pouvait pas ne pas figurer ici! J’ai rarement eu un coup de fort aussi pour un magazine, j’achète tous les numéros sans exception depuis le numéro 1, et je savoure chaque lecture. J’aime ce magazine qui me fait me sentir bien, qui me met dans une bulle de bien être et de tranquillité. Ce magazine nous fait nous aspirer à une vie plus sereine et plus créative, ce que j’apprécie beaucoup.
  5. Mon cristal de quartz : Je le possède depuis récemment. Mon travail me prend beaucoup d’énergie, et un week-end où j’étais beaucoup fatiguée, j’ai testé le bain à l’élixir de quartz (j’en parle ici), et cela m’a fait beaucoup de bien, je me suis sentie plus énergique dans la semaine qui a suivi! Depuis je porte ce cristal avec moi au travail, et je trouve que cela me donne plus d’énergie, je me sens plus en forme. (Et c’est un cadeau de mon copain, donc il a une valeur affective)
  6. Ma bague : Je suis difficile en bijoux parce que je n’apprécie pas les bijoux gênants. Pour que j’apprécie de les porter, ils doivent se faire invisible. Je n’aime pas trop dépenser beaucoup d’argent en bijoux, et je trouve cela un peu difficile de trouver un bijou de qualité mais qui ne coûte pas très cher. Généralement c’est de la pacotille qui s’use très vite… Mais j’ai trouvé cette bague dans le magasin SIX pour 12€ et elle tient très bien depuis toutes ces années que je l’ai! Du coup je ne porte quasiment que elle puisque elle me satisfait et que je n’en ai pas trouvé d’aussi bien depuis. (J’en ai trouvé une sur Etsy il y a quelques mois aussi)
  7. Une peluche de cigogne : La peluche n’a pas vraiment d’importance pour moi, je ne sais plus d’où elle vient, elle est surtout là pour figurer la région où j’habite depuis un an et demi : l’Alsace. Comme la cigogne est le symbole de l’Alsace, j’aime bien rechercher ces animaux et je suis toujours très contente quand j’en vois. Malheureusement il n’y en a pas beaucoup à Mulhouse mais il m’arrive d’en voir dans la grande rivière qui traverse la ville, l’Ill. J’apprécie la région où j’habite et je ne veux pas déménager avant longtemps, donc la cigogne a sa place dans ce musée personnel.
  8. Une boîte DIY faite par ma mère : Cette petite boîte décorée par les soins de ma mère renferme un calendrier de l’Avant qu’elle a fait elle-même. Pendant longtemps, dans notre famille, nous nous offrions des cadeaux que nous faisions nous-mêmes. Nous ne recherchions pas la valeur financière, mais la valeur symbolique et affective du geste. Nous sommes toujours attachées à cela, même si nous nous offrons beaucoup moins de cadeaux fait main.
  9. Une boîte de thé : J’aime beaucoup le thé, et une journée ne commence bien que si j’ai ma tasse de thé! J’apprécie beaucoup en découvrir des nouveaux, et je savoure toujours ce moment détente.
  10. Mon collier colombe : Ce collier est une colombe qui représente le Saint Esprit dans la religion catholique. J’ai ce collier depuis très très longtemps, je crois que je l’avais acheté dans une abbaye ou un monastère où je faisais un week-end de retraite avec l’aumônerie étudiante. Je le porte toujours et je n’aime pas porter un autre collier. Je suis très attachée à ce collier parce que je suis attachée à ma croyance en Dieu. Je me suis éloignée de la religion catholique car elle ne répond plus à mes envies actuelles, mais elle m’a apporté énormément de choses positives pendant ma vie, et je reste attachée à elle et au fait de croire.
  11. Des livres et des CDs de la musique des films d’Harry Potter : J’ai découvert Harry Potter au collège, et depuis ces livres ne m’ont plus quitté. J’ai toujours les classeurs que j’ai fait quand j’étais ado, avec des extraits de magazine qui parlaient des films, ça fait des beaux souvenirs de jeunesse! Plus de quinze ans plus tard, je relis toujours les livres, et c’est toujours la même magie qui me transporte, je me sens bien quand je suis dans cet univers (les films c’est différent, il n’y a que les films du tome 7 que j’apprécie de revoir) (D’ailleurs,  je vous conseille très fortement la fan fiction écrite par Alixe qui raconte les 19 ans qui se passent entre la fin du tome 7 et l’épilogue. L’histoire est vraiment très bien racontée et est plutôt réaliste.) Pour les musiques, j’écoute beaucoup de musiques de film, et c’est toujours un plaisir pour moi d’écouter les musiques des films d’Harry Potter.
  12. Des DVD et CDs de la musique des films du studio Ghibli : J’apprécie beaucoup les films de Miyazaki et du studio Ghibli. J’ai découvert Princesse Mononoké par hasard en empruntant la musique du film dans la bibliothèque de mon village, et ça a été un énorme coup de coeur. Cette soundtrack est et restera à tout jamais ma préférée. Je ne me lasse pas de regarder les films de Miyazaki aussi, on est transporté dans un univers fait de magie, qui peuvent être parfois légers ou d’autres fois un peu moins, et qui nous font réfléchir. J’écoute aussi régulièrement les musiques de ces films et j’ai déjà vu Joe Hisaishi en concert deux fois, et c’était tellement magique, tellement émouvant…
  13. Des livres de Douglas Kennedy et de Robin Cook : Douglas Kennedy et Robin Cook sont mes auteurs préférés. J’apprécie les livres de Douglas Kennedy car il fait vivre des cauchemars à ses personnages, on est pris par le suspense, et en même temps il nous fait réfléchir sur nos vies quotidiennes qui peuvent être des prisons. Robin Cook écrit des thrillers médicaux, c’est à dire des livres à suspense avec une intrigue toujours (ou presque) située dans le domaine médical. Il veut ainsi nous inviter à réfléchir sur les (potentielles) dérives de la santé. C’est donc intéressant et en plus l’histoire est prenante.
  14. Des cartes postales : J’aime beaucoup envoyer et recevoir des cartes postales. Ca a tellement plus de charme qu’un simple sms, on est tellement plus touché par l’attention de voir que la personne a pris le temps pour acheter la carte et pour l’écrire, c’est toujours un plaisir à chaque fois. J’ai de la chance, car ma mère et ma soeur aiment bien envoyer des cartes aussi – et heureusement car je connais peu de gens qui apprécient de le faire. Certaines cartes sont très belles aussi, et j’aime bien en acheter juste parce qu’elles sont jolies.
  15. La mer en bouteille DIY : Ce petit flacon est un exemple d’activité manuelle que j’apprécie de faire (ça rend mal sur cette photo mais en vrai c’est joli ) J’aime bien faire des activités manuelles, et elles sont assez diversifiées. Je trouve que construire un objet par soi-même, dessiner, peindre est plus valorisant que réussir quelque chose dans un jeu vidéo. Un jeu vidéo c’est du virtuel, ce n’est pas concret, et puis surtout plein de monde réussit les mêmes choses… Alors qu’un objet, seul-e-s nous le faisons, et on peut voir notre résultat de manière concrète. Je trouve ça bien de sortir du virtuel parfois pour faire des choses plus « réelles ».

Voilà ces 15 objets vous en auront appris plus sur moi, j’espère que cet article vous aura intéressé, et si vous êtes inspirés pour faire la même chose, on vous lira avec plaisir 🙂

Publicités

Les podcasts que j’écoute au travail #1

L’avantage de mon travail où je m’ennuie, c’est que mon cerveau est disponible pour autre chose, donc je peux écouter des podcasts. J’en ai déjà écouté beaucoup et je voulais vous faire part de mes préférés. J’ai prévu deux articles pour le moment, pour éviter que celui-ci soit trop long. Les émissions que j’écoute le plus sont celles-ci (il y a les liens des émissions dans les titres) :

GRAND BIEN VOUS FASSE

C’est une émission sur France Inter, animée par Ali Rebeihi. Un sujet est abordé pendant une heure, et des spécialistes de celui-ci interviennent pour en discuter. Des auditeur-rices témoignent aussi en direct. Cette émission parle de différents sujets de santé ou de société, et je la trouve intéressante. C’est une émission qui fait se sentir bien, qui ouvre notre esprit et qui en même temps amène à réfléchir sur la société et sur notre vie, sur ce que l’on pourrait apporter pour se sentir mieux.

Quelques émissions que j’ai apprécié :

  • Les bienfaits de la méditation : je médite 15 minutes tous les soirs avant de m’endormir, et cette pratique m’est salutaire pour m’aider à mettre à distance mon travail et pour contrer le stress du travail. Cela me permet aussi de me retrouver, d’avoir conscience de moi, et j’aime particulièrement ce moment. Ecouter cette émission permet de se rappeler pourquoi la méditation fait du bien, et encourage à continuer cette pratique.
  • Comment identifier un adulte surdoué : Le fait que je me sois toujours ennuyée dans mes différentes expériences professionnelles et que j’ai beaucoup de mal à trouver ma place dans le monde du travail m’interroge. Je me suis donc intéressée au sujet de la surdouance et cela m’a donné quelques pistes pour savoir ce dont j’avais besoin pour nourrir mon esprit (mais je ne sais pas si je suis surdouée ou pas et je m’en fiche), et cela m’a fait du bien. Cette émission donne quelques pistes. Elle m’a amené à lire le livre de Gabriel Wahl qui intervient dans l’émission, Les adultes surdoués, éditions Que sais-je, et c’est un livre qui donne des pistes de réflexion intéressantes mais qui ne dissipe pas le flou que l’on peut avoir, loin de là. C’est une première approche sur la surdouance, ce livre ne suffit pas.  Mais j’ai beaucoup aimé le discours de cet auteur parce qu’il dit qu’on peut être surdoué-e et heureux-se, alors que la pensée largement répandue est que surdoué-e = malheureux-se. Or je ne suis pas malheureuse, et cette idée me bloquait beaucoup dans mes questionnements. Entendre Gabriel Wahl m’a libérée et je me suis sentie plus légitime de m’intéresser à ce sujet.
  • Peut-on vraiment aimer plusieurs personnes à la fois? : Le sujet du polyamour m’intrigue et me fait réfléchir. Je ne sais pas si j’y serai confrontée un jour, mais je trouve cela intéressant comme configuration (juste intéressant, ça ne veut pas dire que cela me correspondrait), et entendre les témoignages de ces personnes qui s’épanouisse dans des relations amoureuses multiples amène à ouvrir son esprit sur d’autres configurations amoureuses.
  • La vie Ikéa : Une émission consacrée à ce géant de l’aménagement de nos intérieurs, Ikéa. Elle permet de prendre du recul sur cette entreprise, et sur le fait que oui partout dans le monde, tout le monde a les mêmes meubles ou presque… Je trouve qu’elle donne une perspective intéressante sur cette firme.

LA TÊTE AU CARRE

C’est aussi une émission sur France Inter, animée par Mathieu Vidard.  Un ou des spécialistes d’un sujet interviennent et apportent des précisions sur celui-ci pendant une heure. Cette fois cette émission parle de sujets scientifiques, de manière accessible à tou.te.s. Elle est intéressante car elle permet une approche sur des sujets très variés, et permet d’en apprendre plus sur ceux-ci. On peut ainsi en apprendre plus sur les civilisations précolombiennes, les espèces invasives, sur les sciences des données et elle pose des questions sur les enjeux éthiques de la PMA ou de l’intelligence artificielle…

Avant de discuter du thème de l’émission, quinze minutes sont consacrées à l’actualité scientifique.

Quelques émissions que j’ai apprécie :

  • La santé et le genre : Certaines personnes sont dites « cis », c’est à dire qu’elles s’identifient au genre qui leur a été assigné à leur naissance, mais d’autres ne le sont pas. Elles peuvent avoir été assignées femme et se sentir être un homme ou inversement. (Certaines personnes peuvent aussi se sentir agenre – sans genre -, entre autres). Cette émission s’intéresse aux personnes non cis, et elle permet d’avoir une meilleure idée de ce qu’elles ressentent, pensent et de leur vécu. Ce sujet apporte une ouverture d’esprit.
  •  Plongée avec les cachalots : Depuis que j’ai vu le magnifique film Océans, qui montre de magnifiques images des océans et des animaux qui y vivent, la mer m’attire et m’apaise particulièrement. Cette émission nous invite à une plongée dans la mer pour aller à la rencontre des cachalots, des espèces qui réservent bien des surprises… C’est une émission intrigante et apaisante, qui nous donne envie à nous aussi d’aller plonger pour naviguer aux côtés de ces géants.
  • Rêveries et méditations cosmiques : Deux astrophysiciens (Hubert Reeves et Trinh Xuan Than) sont invités dans cette émission, et ils parlent de leur passion de l’univers et de l’espace. Ils nous invitent à une contemplation de l’espace, du ciel qui recouvre notre planète et qu’on prend très rarement le temps de contempler malgré les belles images qu’il nous propose. Ce thème est une invitation à la rêverie et à la contemplation cosmique, une invitation à la méditation… J’ai écoute cette émission trois fois et je ne m’en lasse toujours pas et elle m’a aussi donné envie d’acheter les livres écrits par les invités.

CA PEUT PAS FAIRE DE MAL

Et enfin la dernière émission de cet article : Un peu de lecture, ça peut pas faire de mal, toujours sur France Inter. Une fois par semaine, un livre est mis en avant dans cette émission. Des extraits de l’oeuvre sont choisis et lus, et ils permettent de suivre une histoire. La façon dont l’histoire est racontée est très appréciable, d’autant plus que de la musique s’y rajoute, ce qui nous transporte encore plus dans le récit.

  • Alice au pays des merveilles : Je n’ai encore jamais lu Alice au Pays des Merveilles (c’est prévu, je possède déjà le livre) et ce podcast a permis de m’en donner un avant goût. L’interprétation est bien faite, et la musique qui l’accompagne nous transporte dans l’univers fou dans lequel Alice est tombée. J’ai beaucoup apprécié cette écoute qui m’a encore plus donné envie de lire cette oeuvre.
  • L’homme qui voulait vivre sa vie, Douglas Kennedy : Douglas Kennedy est un de mes auteurs préférés, j’aime beaucoup sa façon de plonger ses personnages dans des cauchemars, et les réflexions qu’il nous fait avoir sur notre vie quotidienne qui ressemblent parfois à des prisons dont on ne peut s’échapper… Cela permet de prendre du recul sur notre vie.
  • J’ai apprécié d’écouter cette lecture d’extraits choisis d’un de ses livres. Dans cette histoire, le héros tue dans un accès de rage l’amant de sa femme, et la solution qu’il trouve pour échapper à l’emprisonnement, c’est… prendre l’identité de sa victime. L’émission retrace bien le livre et on se fait absorber par le suspense de l’histoire. Par contre, la fin n’est pas racontée et je ne sais pas si c’est prévu, mais le cas échéant, attendez vous à avoir envie de lire le livre 🙂
  • Harry Potter : J’ai déjà écouté le premier livre d’Harry Potter et malheureusement le narrateur gâche un peu le plaisir parce que c’est lui qui fait toutes les voix de tous les personnages. Et certains personnages sont mal interprétés, dans le sens où la personnalité qui ressort de leur façon de parler ne correspond pas à leur personnalité décrite dans le roman. C’est très dommage, et cela ne m’a pas donné envie de continuer à écouter la saga Harry Potter. Et oui, je fais partie de ces gens qui ne se lasseront jamais de lire et de relire et de relire encore ces livres, à chaque lecture c’est toujours la même magie qui me transporte.
  • Ce podcast retrace les sept livres de la saga Harry Potter. Les extraits des livres lus sont issus des films et des livres audio. Ce sont seulement quelques extraits choisis parmi les sept tomes, mais si vous vous voulez vous replonger dans la saga Harry Potter pendant une heure, ce podcast est pour vous 🙂

C’est tout pour cette fois, à un prochain article pour vous faire découvrir d’autres émissions 🙂 Et si vous avez des podcast à me conseiller, je suis preneuse !