Mon musée personnel : ma personnalité à travers 15 objets

Le magazine Flow (janvier-février 2018) a fait un article dans lequel plusieurs personnes présentent 15 objets qui leur appartiennent et expliquent pourquoi ces objets font partie de leur vie ou sont importants pour elles. Cela m’a donné envie de faire la même chose. Donc voici 15 objets qui m’accompagnent (les numéros sur la photo sont faux en fait, désolée ^^)

  1. Ma plante : j’ai cette plante depuis de très nombreuses années, elle m’a accompagné pendant mes études et mes divers (et nombreux) déménagements. Elle se porte toujours bien puisque pour la première fois, elle m’a fait des petites plantes à planter cette année! J’ai replanté 7 bébés plantes issus d’elle, autant dire que la succession est assurée! Je voulais aussi agrandir ma collection de plantes mais le manque de place dans mes appartements ne le permettait pas. Mais enfin dans mon appartement actuel, j’ai de la place, et j’ai plus d’une dizaine de plantes maintenant, que je chouchoute. J’aime particulièrement m’occuper des plantes, je trouve cela gratifiant et apaisant.
  2. Mes cartouches de jeux vidéo : Je joue beaucoup aux jeux vidéos, mais surtout à Pokémon et à Zelda. Pokémon est une licence qui m’accompagne depuis ses débuts en France (au début des années 2000), et j’ai investi beaucoup de temps dans ces jeux et sur Internet. Ils m’ont aussi permis de rencontrer des gens, grâce à la communauté Pokémon sur Internet. Je discute toujours avec certaines de ces personnes. Pour Zelda, c’est surtout le dernier jeu qui est sorti sur la dernière console de Nintendo, la Nintendo Switch, qui m’occupe de très nombreuses heures… 
  3.  Une balise de course d’orientation : Ca ne ressemble à rien sur la photo, mais c’est une mini balise de course d’orientation. Je l’ai obtenue lorsque j’ai passé ma balise, c’est à dire un diplôme qui atteste de notre niveau dans cette discipline. J’ai découvert la course d’orientation par hasard en novembre 2016, car c’était une activité que je pouvais faire le week-end, et depuis je suis accro! J’apprécie beaucoup le fait de courir dans la nature, cela détend beaucoup après une semaine de travail.
  4. Le magazine Flow : Il ne pouvait pas ne pas figurer ici! J’ai rarement eu un coup de fort aussi pour un magazine, j’achète tous les numéros sans exception depuis le numéro 1, et je savoure chaque lecture. J’aime ce magazine qui me fait me sentir bien, qui me met dans une bulle de bien être et de tranquillité. Ce magazine nous fait nous aspirer à une vie plus sereine et plus créative, ce que j’apprécie beaucoup.
  5. Mon cristal de quartz : Je le possède depuis récemment. Mon travail me prend beaucoup d’énergie, et un week-end où j’étais beaucoup fatiguée, j’ai testé le bain à l’élixir de quartz (j’en parle ici), et cela m’a fait beaucoup de bien, je me suis sentie plus énergique dans la semaine qui a suivi! Depuis je porte ce cristal avec moi au travail, et je trouve que cela me donne plus d’énergie, je me sens plus en forme. (Et c’est un cadeau de mon copain, donc il a une valeur affective)
  6. Ma bague : Je suis difficile en bijoux parce que je n’apprécie pas les bijoux gênants. Pour que j’apprécie de les porter, ils doivent se faire invisible. Je n’aime pas trop dépenser beaucoup d’argent en bijoux, et je trouve cela un peu difficile de trouver un bijou de qualité mais qui ne coûte pas très cher. Généralement c’est de la pacotille qui s’use très vite… Mais j’ai trouvé cette bague dans le magasin SIX pour 12€ et elle tient très bien depuis toutes ces années que je l’ai! Du coup je ne porte quasiment que elle puisque elle me satisfait et que je n’en ai pas trouvé d’aussi bien depuis. (J’en ai trouvé une sur Etsy il y a quelques mois aussi)
  7. Une peluche de cigogne : La peluche n’a pas vraiment d’importance pour moi, je ne sais plus d’où elle vient, elle est surtout là pour figurer la région où j’habite depuis un an et demi : l’Alsace. Comme la cigogne est le symbole de l’Alsace, j’aime bien rechercher ces animaux et je suis toujours très contente quand j’en vois. Malheureusement il n’y en a pas beaucoup à Mulhouse mais il m’arrive d’en voir dans la grande rivière qui traverse la ville, l’Ill. J’apprécie la région où j’habite et je ne veux pas déménager avant longtemps, donc la cigogne a sa place dans ce musée personnel.
  8. Une boîte DIY faite par ma mère : Cette petite boîte décorée par les soins de ma mère renferme un calendrier de l’Avant qu’elle a fait elle-même. Pendant longtemps, dans notre famille, nous nous offrions des cadeaux que nous faisions nous-mêmes. Nous ne recherchions pas la valeur financière, mais la valeur symbolique et affective du geste. Nous sommes toujours attachées à cela, même si nous nous offrons beaucoup moins de cadeaux fait main.
  9. Une boîte de thé : J’aime beaucoup le thé, et une journée ne commence bien que si j’ai ma tasse de thé! J’apprécie beaucoup en découvrir des nouveaux, et je savoure toujours ce moment détente.
  10. Mon collier colombe : Ce collier est une colombe qui représente le Saint Esprit dans la religion catholique. J’ai ce collier depuis très très longtemps, je crois que je l’avais acheté dans une abbaye ou un monastère où je faisais un week-end de retraite avec l’aumônerie étudiante. Je le porte toujours et je n’aime pas porter un autre collier. Je suis très attachée à ce collier parce que je suis attachée à ma croyance en Dieu. Je me suis éloignée de la religion catholique car elle ne répond plus à mes envies actuelles, mais elle m’a apporté énormément de choses positives pendant ma vie, et je reste attachée à elle et au fait de croire.
  11. Des livres et des CDs de la musique des films d’Harry Potter : J’ai découvert Harry Potter au collège, et depuis ces livres ne m’ont plus quitté. J’ai toujours les classeurs que j’ai fait quand j’étais ado, avec des extraits de magazine qui parlaient des films, ça fait des beaux souvenirs de jeunesse! Plus de quinze ans plus tard, je relis toujours les livres, et c’est toujours la même magie qui me transporte, je me sens bien quand je suis dans cet univers (les films c’est différent, il n’y a que les films du tome 7 que j’apprécie de revoir) (D’ailleurs,  je vous conseille très fortement la fan fiction écrite par Alixe qui raconte les 19 ans qui se passent entre la fin du tome 7 et l’épilogue. L’histoire est vraiment très bien racontée et est plutôt réaliste.) Pour les musiques, j’écoute beaucoup de musiques de film, et c’est toujours un plaisir pour moi d’écouter les musiques des films d’Harry Potter.
  12. Des DVD et CDs de la musique des films du studio Ghibli : J’apprécie beaucoup les films de Miyazaki et du studio Ghibli. J’ai découvert Princesse Mononoké par hasard en empruntant la musique du film dans la bibliothèque de mon village, et ça a été un énorme coup de coeur. Cette soundtrack est et restera à tout jamais ma préférée. Je ne me lasse pas de regarder les films de Miyazaki aussi, on est transporté dans un univers fait de magie, qui peuvent être parfois légers ou d’autres fois un peu moins, et qui nous font réfléchir. J’écoute aussi régulièrement les musiques de ces films et j’ai déjà vu Joe Hisaishi en concert deux fois, et c’était tellement magique, tellement émouvant…
  13. Des livres de Douglas Kennedy et de Robin Cook : Douglas Kennedy et Robin Cook sont mes auteurs préférés. J’apprécie les livres de Douglas Kennedy car il fait vivre des cauchemars à ses personnages, on est pris par le suspense, et en même temps il nous fait réfléchir sur nos vies quotidiennes qui peuvent être des prisons. Robin Cook écrit des thrillers médicaux, c’est à dire des livres à suspense avec une intrigue toujours (ou presque) située dans le domaine médical. Il veut ainsi nous inviter à réfléchir sur les (potentielles) dérives de la santé. C’est donc intéressant et en plus l’histoire est prenante.
  14. Des cartes postales : J’aime beaucoup envoyer et recevoir des cartes postales. Ca a tellement plus de charme qu’un simple sms, on est tellement plus touché par l’attention de voir que la personne a pris le temps pour acheter la carte et pour l’écrire, c’est toujours un plaisir à chaque fois. J’ai de la chance, car ma mère et ma soeur aiment bien envoyer des cartes aussi – et heureusement car je connais peu de gens qui apprécient de le faire. Certaines cartes sont très belles aussi, et j’aime bien en acheter juste parce qu’elles sont jolies.
  15. La mer en bouteille DIY : Ce petit flacon est un exemple d’activité manuelle que j’apprécie de faire (ça rend mal sur cette photo mais en vrai c’est joli ) J’aime bien faire des activités manuelles, et elles sont assez diversifiées. Je trouve que construire un objet par soi-même, dessiner, peindre est plus valorisant que réussir quelque chose dans un jeu vidéo. Un jeu vidéo c’est du virtuel, ce n’est pas concret, et puis surtout plein de monde réussit les mêmes choses… Alors qu’un objet, seul-e-s nous le faisons, et on peut voir notre résultat de manière concrète. Je trouve ça bien de sortir du virtuel parfois pour faire des choses plus « réelles ».

Voilà ces 15 objets vous en auront appris plus sur moi, j’espère que cet article vous aura intéressé, et si vous êtes inspirés pour faire la même chose, on vous lira avec plaisir 🙂

Publicités

Eloge d’une introvertie

(nb: le titre est exagéré) Le 5 février, le magazine Flow nous suggérait, dans son calendrier, « d’écrire une lettre d’amour… adressée à nous-même ». J’ai trouvé cette idée très bonne parce qu’effectivement, même si on essaie d’être sur le chemin de l’amour de soi, coucher sur papier les choses qui font de nous une personne aimable est bien plus difficile… C’est se mettre à nu face à nous même, et ce n’est pas évident. J’ai donc voulu me plier à l’exercice, mais je ne l’ai jamais fait finalement. Pas facile de se déclarer son amour à soi-même… La formation que j’ai faite quelques jours plus tard m’a mis encore plus en accord avec moi-même, mais je n’ai jamais pris le temps d’écrire cette lettre… jusqu’à maintenant 🙂

Source : DeviantArt, i_can_by_humannotdancer-d7y4wmp.jpg
Source : DeviantArt, i_can_by_humannotdancer-d7y4wmp.jpg

Chère toi,

Je me décide enfin à prendre la plume pour t’écrire ce que je ressens pour toi. Tu sais ce n’est pas facile d’avouer ses sentiments, il faut oser se dévoiler et c’est loin d’être évident. Mais aujourd’hui je me sens prête.

La première fois que je t’ai vue, je n’ai pas vraiment prêté attention à toi. Tu ne semblais pas à l’aise au milieu de toutes ces personnes inconnues, et j’ai eu comme première impression que tu étais une personne timide et qui manquait de confiance en elle. Mais nous avons eu l’occasion de nous découvrir et de nous rapprocher, et j’en suis très heureuse. J’ai en effet découvert une personne très intéressante et très riche, que l’on ne soupçonne pas derrière son côté introverti. 

Tu t’intéresses beaucoup aux autres – toujours avec le sourire -, et tu as toujours un mot positif à dire pour nous encourager, pour nous soutenir ou pour nous inciter à voir les belles choses de la vie. Tu as l’esprit ouvert et tu essayes le plus possible de ne pas juger une personne sans la connaître. On ne sait pas ce que la personne a connu et tu en as bien conscience. J’aime beaucoup ta curiosité qui te pousse à t’intéresser à de multiples choses et à de multiples personnes. 

Avec toi, je vois toujours la vie du côté positif. Tu ne te plains quasiment jamais, et tu sais admirer les choses simples de la vie. Tu sais profiter de la nature et tu aimes te promener au milieu de celle-ci, ce qui rend les promenades avec toi très agréables. Mais tu sais aussi profiter de la ville, tu aimes te promener au hasard des rues et tu découvres toujours des petits détails cachés, des bâtiments insolites, qui valent le coup d’être remarqués. Avec toi, la vie n’est jamais grise.

J’aime aussi beaucoup ton côté battant et déterminé. Tu sais ce que tu veux et tu te donnes les moyens de réaliser tes objectifs, même si cela demande des compromis dont tu te serais bien passé. Mais malgré cela, tu sais être reconnaissante de ce que tu as l’opportunité de vivre. Ce sont toutes ces opportunités qui font la richesse de ta vie et tu es très heureuse de les vivre.

J’aime ton grand coeur, ta tendance à donner aux autres et à les aider, mais tout en te préservant toi-même et en faisant attention à toi pour que tu restes la première personne de ta vie. Je me sens bien avec toi, je me sens détendue et apaisée, tu sais être calme. (Sauf quand tu conduis, mais c’est une autre histoire!)

Je suis vraiment très heureuse de t’avoir rencontrée, cela m’apporte beaucoup de positif et cela m’a permis de voir la vie d’un autre angle. Je t’en suis très reconnaissante, merci pour tout ce que tu m’apportes.

Je t’aime,

Ton amie fidèle et sincère

Source : DeviantArt, summer_home___by_humannotdancer-d7ri679
Source : DeviantArt, summer_home___by_humannotdancer-d7ri679

Voilà… Un article qui vous aura permis de mieux me connaître 🙂 Je vous invite à faire cet exercice, ça ne peut être que positif de s’écrire à soi même les choses que l’on aime chez soi, car cela invite à se mettre vraiment face à soi même.

PS: Merci d’être là, je vous apprécie beaucoup aussi 😉

PPS: Je vais essayer de reprendre mon blog et de publier un article par semaine, c’est tellement positif de tenir un blog!

Ce que m’a apporté une pause dans ma routine

Ma semaine de randonnée m’a permis de quitter ma routine, de vivre dans un environnement différent de l’habituel, et surtout d’être coupée d’Internet. (C’était un choix, mais de toute façon, la 3G ça passe pas trop dans les villages paumés du Massif Central et du Languedoc-Roussillon !) Et cette pause m’a apporté plusieurs choses, que je voulais partager avec vous.

Cette image est vraiment trop mignonne pour ne pas être partagée! - Source : Photo of the Day, National Geographic
Cette image est vraiment trop mignonne pour ne pas être partagée! – Source : Photo of the Day, National Geographic

Déjà, j’ai pu prendre du recul sur ma consommation d’Internet : ce que je lisais, et combien de temps j’y passais.

  • J’ai arrêté de lire certaines publications que je surveillais quotidiennement

Je suivais avec beaucoup d’assiduité un groupe Facebook, même si toutes les mentalités ne me plaisaient pas là bas. Et à mon retour, en relisantsur ce groupe, je me suis rendue compte, que non définitivement, les mentalités de certaines personnes me dérangeaient, et que je n’avais pas besoin de ce négatif dans ma vie. De plus, de nombreuses conversations n’avaient aucun intérêt pour moi, et si je les lisais toutes sans louper un commentaire avant, je me suis rendue compte que je ne faisais pas un bon usage de mon temps en les lisant. J’ai donc pris de la distance avec ce groupe, je survole les publications pour voir si quelque chose m’intéresse, et puis c’est tout. Et je m’en porte très bien.

  • J’ai fait du tri dans mes conversations virtuelles

Avant de partir, je conversais quotidiennement avec un Grec rencontré sur Internet. (OkCupid les amis) On s’envoyait des selfies tous les jours, mais je commençais à me lasser, car notre « conversation » se résumait à « Good morning!!! How are you today? I wish you a gooood day! » Et puis voilà, pas vraiment d’interaction entre nous. Quand je suis rentrée de vacances, et que j’ai vu qu’il m’avait envoyé plein de photos de ses vacances, sans aucun texte, sans rien, sans me demander si cela se passait bien pour moi, je n’ai vraiment pas eu envie de continuer. En recevant ses messages, j’ai vraiment l’impression que j’étais l’occasion d’envoyer des messages pour dire « regarde comme je passe de bonnes vacances, regarde comme c’est beau où je suis, regarde comme je m’amuse bien avec mes super amis, regarde comme je suis beau – Regarde moi !«  Sérieusement, c’est l’impression que j’ai de cet « échange ». Donc je lui ai dit ce que je pensais, et normalement nos conversations sont finies, et cela me fait du bien aussi d’avoir mis fin à cet échange qui ne m’apportait rien.

Prendre du recul m’a ainsi permis de me demander ce qui était vraiment bon pour moi, ce qui m’apportait vraiment quelque chose.

Source: Deviant Art, by Lonelywolf2
Source: Deviant Art, by Lonelywolf2

 Je me suis aussi posée des questions sur mes journées de travail.

  • Je ne reste plus sur mon lieu de travail toute la journée

Je restais toute la journée dans mon entreprise, même si je n’habite pas loin, parce que je suis impatiente quand je roule en voiture en ville, je m’énerve rapidement avec les feux rouges ou les gens qui ne roulent pas à l’allure requise, et parce que je me disais que cela me faisait gagner du temps, comme je n’avais pas le temps de trajet. Mais qu’est ce que je faisais de ce temps ? Rien, je traînais sur Internet, et je n’avais pas vraiment d’endroit où m’isoler pour être tranquille. Il y avait certes quelques collègues qui restaient là, mais ce n’était quasiment que des personnes qui ne pouvaient rien m’apporter et avec lesquelles je n’avais pas de conversation. J’avais pris l’habitude de ce rythme, comme l’année dernière j’habitais trop loin pour faire l’aller retour.

Et puis je me suis dit que, quand même, quitter mon entreprise le midi ne pourrait que me faire du bien, et que je n’allais pas être plus seule chez moi que je ne l’étais là bas. Alors quand je suis retournée au boulot, je me suis forcée à le faire. Je pars le matin en vélo parce qu’il fait plus frais, et que ça réveille, et j’y retourne l’après midi en voiture pour varier un peu. Et cela me fait du bien, je suis contente de quitter ces lieux.

  • Je me suis mise au yoga

J’ai aussi commencé à mettre en place un autre changement dans ma routine. J’ai actuellement plein de travail à faire, et il faut que j’étudie encore après ma journée de boulot. Or, je suis assise toute la journée, et quand je rentre, je me mets (encore ahah) devant l’ordinateur, donc ces conditions ne sont pas motivantes pour me donner de l’énergie et m’amener à travailler. Je pourrais aller faire du sport dans une salle, mais je ne fais pas partie de ces gens qui ont plein d’énergie après avoir fait du sport, j’ai plus besoin d’être tranquille chez moi, que de courir partout. (Et courir tout court, je n’aime pas ça, ça m’ennuie) Donc il fallait que je trouve une solution. J’ai pensé à la méditation, qui permet de faire une coupure. Mais après avoir médité 9 jours de suite pendant mes vacances, je me suis rendue compte que oui la méditation c’est bien, mais que tous les jours, ça me lasse. Donc je me suis dit, autant allier les deux, et c’est là que j’ai eu l’idée de faire du yoga ! Je n’ai commencé il n’y a qu’une semaine pour le moment, mais cela me fait vraiment du bien ! J’ai trouvé des vidéos sur Youtube avec les mots clés « Yoga for beginners ». J’en fais pendant 10-15 minutes quand je rentre du travail, en fin de journée, et même si c’est peu, je me sens mieux, et cela me redonne de l’énergie.

Voilà pour les principaux changements que cette pause m’a amené 🙂

PS: Offrez des fleurs, ça fait plaisir aux gens!

Mes petits bonheurs ~~

Comme promis ici, voici la liste de mes petits actuels 🙂

Enfin actuels… J’ai écrit cet article fin juillet, avant de partir en vacances. Je ne l’ai pas publié avant parce que, hum j’ai un peu fui. C’était une belle aventure d’être en Une sur Hellocoton, mais avoir attiré plein de lecteurs m’a un peu mis la pression et j’ai préféré laisser le temps passer…

Donc,

  • Aller voir le feu d’artifice du 14 juillet sans être nostalgique de celui de l’année dernière, que j’avais vu avec mon ex, et passer un bon moment avec des amis à s’émerveiller devant toutes ces couleurs, ces éclats dorés – oh un papillon, tu as vu là bas?
  • Manger des crudités, associer les saveurs, se faire plaisir avec toutes ces couleurs. Ah oui, et manger des fruits aussi…
  • Recevoir un colis avec plein de nouveaux thés à tester, suite à un échange. Redécouvrir les thés au caramel et au chocolat sous un nouveau jour, avec des saveurs plus subtiles et délicates que celles que j’avais déjà testées. (thés de la marque Twinings, mais ils viennent d’Angleterre, donc je ne sais pas s’ils se trouvent en France) Savourer une association encore inconnue de mon thé (sans thé) préféré : Rooibos – myrtilles.
  • Quelque part dans les Alpes...
    Quelque part dans les Alpes…
  • Passer un week-end à la montagne dans les Alpes avec des amies, s’émerveiller devant la vue qu’offre le chalet – des montagnes enneigées face à nous, en plein été -, apprécier le repas qu’a préparé une amie qui était là avant nous.
  • Se rapprocher de la nature lors d’une randonnée, emprunter des chemins étroits, qui grimpent, qui grimpent, et oh attention cette fois ça descend, et c’est bien raide ! Etre impressionnée par le bruit du torrent qui cavalcade tellement vite en descendant la montagne, oser s’élancer sur le pont qui traverse cette eau furieuse, se sentir intimidées, mais aller jusqu’au bout, et continuer, fières de nous !
  • Se sentir vidée après cette dépense physique – mais qu’est ce que cela fait du bien de se dépasser et de se dépenser !
  • Découvrir la randonnée pour préparer mon voyage – une semaine de marche dans les Cévennes -, et aimer ce contact avec la nature, cette pause dans notre vie quotidienne, se dire que j’on aimerais bien en refaire après.
  • Avoir plus que hâte de partir pour se ressourcer, et utiliser son corps plus que son cerveau, lui qui surchauffe beaucoup depuis plusieurs mois.
  • Quelque part dans les Alpes...
    Quelque part dans les Alpes…
  • Retrouver ses marques dans sa vie de célibataire, et se sentir bien ainsi. Apprécier d’être de retour dans mon appartement, dans UNE SEULE ville. Aimer la ville où j’habite, être contente d’être ici.
  • Lire les petits bonheurs de Miss Blemish et me dire que moi aussi j’aurai droit à cette complicité un jour 😉 Etre heureuse d’avoir réussi à se confronter à soi-même et de s’être décidé de sortir de cette mentalité négative.
  • Etre motivée et déterminée face à ma surcharge de travail… (Pour l’explication du « Détermination Discipline Travail », je suis donc au travail dans mon entreprise 7h par jour, et en plus de ça, j’ai mon mémoire à faire, et un examen à préparer pour fin octobre, avec des tonnes de choses à apprendre… Voilà voilà, mais ça va bien se passer, c’est pas grave)
  • Créer mon univers avec mon blog, et vous faire voyager dedans….

La suite bientôt, avec le compte rendu de ma randonnée 😉 Bonne soirée/journée à tou.te.s!