L’attachement aux souvenirs

Je me suis fait voler mon ordinateur dernièrement, et j’ai perdu un certain nombre de données. Du coup, j’avais envie de partager mes réflexions et ressentis sur l’attachement aux souvenirs tel que je le vis depuis quelques jours… (nb : oui je sais il faut utiliser un disque externe, c’est la base en sécurité je le sais plus que très bien, mais je n’en ai pas, donc tant pis pour moi, mais ce n’est pas l’objet de ce post). (traduction : ne me faites pas la morale, merci)

Pour l’histoire, je me suis fait voler mon ordinateur dans le train. J’avais posé mon sac dans le compartiment à bagages, et en voulant redescendre à mon arrêt, je me suis rendue compte qu’on avait fouillé dans mon sac et que mon ordi avait disparu… La dame qui avait sa valise à côté de moi s’est fait voler sa valise et un autre monsieur s’est fait voler son sac avec son ordinateur… (donc conclusion : je sous-estimais et prenais à la légère les vols dans le train, mais force est de constater que sisi ça existe, et qu’il faut faire attention à ses affaires…)

J’ai perdu toutes mes musiques, mais c’est pas grave ça, ça se retélécharge, ça se retrouve sur les cds. J’ai aussi perdu des documents, mais rien d’essentiel je crois… (Mon CV et mon mémoire de fin de master se trouvent dans des mails.) Non ce qui m’embête, ce sont les images. J’avais mon ordinateur depuis 6 ans, donc on en accumule des choses en 6 ans, et surtout on en vit des choses pendant 6 ans… On fait des sorties avec sa famille, avec des ami-e-s, on passe des bons moments avec elles et eux, on a des ou une relation(s) amoureuse(s), et puis on voyage… Et on en collecte des choses, des belles images, des images qui (re)donnent le sourire, au travers de nos errances sur Internet… Et toutes ces choses, tous ces souvenirs, tous ces moments ne se revivent pas. La photo a été prise à un moment donné, a un lieu précis, lors d’un évènement précis, et cet évènement ne se reproduira jamais.

Je n’ai pas perdu toutes mes images car toutes celles que j’ai prises avec mon téléphone portable de 2015 à aujourd’hui sont sur Dropxbox, une partie de celles que j’ai prises en 2011-2013 sont sur des cartes SD, mais j’ai perdu toute l’année 2014, sauf les photos qui sont sur Instagram (Dropbox et mon tel n’avaient plus de mémoire). Et en 2014, je suis sortie avec un mec, ce qui signifie que je n’ai plus de photos de cette relation. On dit souvent que quand on se met en couple, il faut se débarrasser de tous les souvenirs physiques et concrets que l’on a des autres relations. Jeter toutes les photos, jeter tous les cadeaux, tous les mots d’amour qui ont été écrits, toutes ces choses que l’autre nous  a donné et que l’on a vécu avec lui. Mais je ne suis pas d’accord avec cette idée, car cette relation a existé, elle nous a apporté des choses, nous a rendu heureuses et nous a fait grandir, et je ne vois pas pourquoi, sous prétexte que l’on n’aime plus cette personne et qu’une autre est dans notre vie, on devrait se débarrasser de ce passé – tant que l’on en a des bons souvenirs. Et aujourd’hui, me retrouver sans souvenirs de cette relation, même si je n’ai plus regardé les photos depuis notre rupture, cela me fait bizarre. Comme si cette relation n’existait plus que dans ma mémoire maintenant, et que rien ou presque ne pouvait attester son existence. Comme si seule ma mémoire pouvait se souvenir de son existence, que tout reposait sur ma mémoire dorénavant, et c’est assez étrange comme sensation.

Ce qui me marque beaucoup, c’est que les photos que j’ai perdues, je ne les regardais pas. Elles étaient là, en souvenir des beaux moments et des belles expériences que j’avais vécu, mais je ne ressentais ni l’envie ni le besoin de les regarder. Et pourtant, depuis que je ne les ai plus, elles me manquent. Il y a un vide de ces photos dans mon nouvel ordi. Ce que j’avais le plus peur de perdre, ce sont mes photos de voyage. Je ne sais pas exactement pourquoi c’est à ces photos que je pense le plus. Tous les voyages que j’ai fait depuis 2012 étaient de très belles expériences qui m’ont laissé enchantée. Et je tiens à ces photos comme preuve de ce que j’ai vécu, et parce que je ne pourrai jamais revivre la même chose. Même si j’y retourne, je ne partirai pas forcément avec les mêmes personnes, je ne recroiserai pas les mêmes gens, et surtout cela ne sera plus de la découverte. Et je me rends compte qu’il y a des voyages auxquels je tiens le plus. Je ne sais pas pourquoi, mais les premiers auxquels j’ai pensé, c’est ceux que j’ai fait en Norvège et au Maroc en 2012, Monaco et Nîmes que j’ai visité en 2013, et ensuite le Chemin de Stevenson que j’ai fait en 2015 (et le Chemin de Compostelle que j’ai fait il y a deux semaines). Et après je me suis rappelée de mes 4 mois en Allemagne en 2012. Mais a priori j’ai toutes les photos de ces voyages, enfin presque.

Source : Photo of a day, National Geographic

J’ai fait d’autres voyages aussi, mais pour ceux-ci cela me dérange moins si je n’ai plus les photos. Peut être parce que ces voyages étaient moins marquants, moins riches en émotions, moins riches en découvertes, moins riches en aventures… Ce qui m’a rassuré et consolé un peu, c’était que j’ai des souvenirs physiques de ces voyages, puisque depuis 2012, je tiens des journaux de voyage. J’ai un carnet dans lequel je raconte ce que je fais, et j’y ai collé des photos, des images. Ceux-là au moins on ne pourra pas me les enlever… (sauf si la maison prend feu, mais c’est une autre histoire)

Ce qui m’a rassuré aussi en pensant à mes photos perdues de 2014, c’est que j’en avais posté sur Instagram, et que mon blog est toujours là pour me rappeler les souvenirs de cette année. Même s’il n’y a pas de photos perso, il y a mes écrits, il y a cette année qui est consignée quelque part sur le net. Tout n’est pas perdu, et cela me rassure, cela me fait du bien de le savoir.

Et pour les images que j’avais trouvées sur le net et que j’ai perdu définitivement (ou la capture d’écran de la toute première fois où j’ai été en une sur Hellocoton) (oui j’avoue), finalement je relativise avec le temps qui passe. Oui cela me faisait toujours plaisir de les regarder, de savoir qu’elles étaient là, mais au final j’en retrouverai d’autres qui me feront sourire aussi, et puis ces souvenirs ne s’effaceront pas… Et puis on évolue aussi. J’ai le disque dur de mon premier ordi, qui consigne mes souvenirs de 2008 à 2011, et cela me fait bizarre de revoir celle que j’ai été à ce moment là, de voir ce que j’aimais, ce qui m’animait à cette période. Ce n’est plus vraiment moi maintenant, et donc je me dis que c’est bien aussi que des choses appartenant au passé restent dans le passé. Elles nous définissaient à un moment donné, nous parlaient, mais ce n’est plus le cas maintenant. L’important c’est de savoir d’où l’on vient et ce que l’on a vécu, le reste ce sont des détails…

Donc si j’ai un seul conseil à vous donner, c’est : multipliez les sources de vos souvenirs. Ecrivez sur un cahier, sur le net, imprimez les photos, rangez les dans un album, publiez sur le net les moments qui vous font du bien (d’ailleurs je n’ai pas parlé de Facebook pour la simple raison que je ne poste quasiment rien là bas, donc Facebook n’est pas ma mémoire ^^) Bref faites vivre votre mémoire, rendez la concrète. Parce que si jamais un jour une partie de vos souvenirs disparaît, au moins il en restera toujours une trace quelque part….

Et d’ailleurs petit aparté, oui le stockage de ses données en ligne, dans des mails, sur le cloud, c’est bien, mais il ne faut pas oublier que pour conserver ces données sur Internet, il y a des serveurs qui tournent, et qui dit serveurs dit utilisation de beaucoup de ressources et dont dit pollution. C’est la raison pour laquelle j’évite d’abuser de ces fonctionnalités, même si elles sont très pratiques.

Publicités

8 commentaires sur « L’attachement aux souvenirs »

  1. Je comprends ton désarroi…
    Je suis très attachée à ces photos même si comme toi je ne les regarde jamais. Mais c’est le côté de « on sait jamais, peut-être qu’un jour ».
    Déjà que de se faire voler qqch, c’est pas fun mais quand en plus, tu perds qqch qui a une valeur sentimentale, c’est encore pire.

    J'aime

  2. Ton billet m’interpelle… on m’a volé mon PC il y a quelques années, nous avons un disque externe donc tout n’a pas été perdu mais certains souvenirs quand même… J’en ai perdu d’autres par inadvertance… Ils ne m’ont jamais manqué et pourtant, lors du vol de mon PC, la première chose à laquelle j’ai pensé ce sont les photos… Bref, je suis en pleine réflexion… :) Belle journée

    J'aime

    1. Oui ça fait réfléchir et ça laisse songeur tout ça, ça m’a pas mal fait réfléchir aussi ^^ C’est bien que tu n’aies pas perdu tous tes souvenirs! Belle journée à toi aussi!

      J'aime

    1. Oui c’est ça, tu perds une partie de tes souvenirs, et en plus quelqu’un que tu ne connais pas les possède et peut en faire ce qu’il veut… Merci pour ton commentaire!

      J'aime

  3. Je sauvegarde tout désormais – je comprends le choc de la perte de ces photos pour toi Illyria. Je crois que c’est la première chose qui m’a énormément manqué quand j’ai quitté Dublin – savoir que j’avais perdu tous ces souvenirs, c’était difficile. Les photos sont une passion pour moi et parlent d’une histoire – elles sont mon histoire. Je n’ai jamais jeté de photos. Même pas celles de mes histoires d’amour qui se sont terminées. Pour les plus lointaines, je regarde aujourd’hui ces instants de vie avec une certaine tendresse.
    J’imagine que tu seras plus prudente la prochaine fois (ou du moins prévoyante!)
    Grosses bises

    J'aime

    1. Oui tu as raison de tout sauvegarder! Et je comprends pour tes souvenirs de Dublin, ça a dû être difficile d’accepter d’avoir laissé tous ces souvenirs derrière toi… C’est joli ce que tu écris sur tes souvenirs en tout cas.
      Et je réfléchis à comment faire pour mieux protéger mes données oui ^^
      Bonne journée, je t’embrasse

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s