Bien vivre * un travail (trop) intensif

* L’expression correcte serait plutôt « Vivre le mieux possible un travail (trop) intensif. »

La période très intensive est passée à mon travail, et je voulais partager avec vous ce qui m’a aidé à la vivre la mieux possible. Je ne peux pas dire que je l’ai bien vécue puisqu’elle m’a dégoûtée de mon travail, mais j’ai essayé de la vivre le mieux possible.

Cette période intense a duré 2 mois et demi environ. Par période intensive, j’entends longues journées + travail le soir en rentrant chez soi + le week end, + des délais courts à tenir et donc beaucoup de stress, de pression + subir régulièrement des remarques de ses supérieurs parce qu’on a oublié ou mal fait quelque chose (quand on débute et que l’on doit tout faire dans l’urgence, ce n’est pas évident de tout bien faire). (c’est juste pour expliquer la situation dans laquelle j’étais)

Mon travail est assez stressant car j’ai des nouvelles missions toutes les semaines, c’est à dire que je me déplace dans une nouvelle entreprise toutes les semaines, donc je suis dans de nouveaux endroits très régulièrement et mes interlocuteurs sont toujours différents. Cet inconnu entraîne du stress. De plus, on a beaucoup de choses à faire, et peu de temps pour le faire, et on a beaucoup de pression. Pour lutter contre ce stress, j’ai médité. Et c’est vraiment la méditation qui m’a été le plus salutaire. Je n’avais jamais médité régulièrement lorsque je travaillais, mais là je me suis forcée à le faire, et cela m’a fait beaucoup de bien. Je médite le soir juste avant de dormir car c’est cet horaire qui me convient le mieux. On peut aussi le faire le matin, mais l’avantage du soir c’est que cela permet de faire une coupure entre la journée de travail et le sommeil. Cela permet de se vider la tête  et ça fait vraiment du bien. Seulement lire ne m’apportait pas ce bienfait. Cela me permet de déstresser et aussi de me recentrer sur le moment présent. J’avais tendance à m’inquiéter sur comment telle nouvelle mission allait se passer ou sur comment j’allais bien pouvoir faire telle tâche, et le fait de méditer m’a rappelé que cela ne servait à rien de m’inquiéter pour quelque chose qui ne se déroulait pas maintenant et que c’était plus bénéfique de penser à maintenant. Je médite maintenant tous les soirs de semaine, et je suis vraiment vraiment beaucoup moins stressée. Cela permet aussi de prendre du temps pour toi, et de se reconnecter à soi. De prendre conscience que l’on est, que l’on est toujours présente et que l’on existe malgré le travail. Et ça fait vraiment, vraiment beaucoup de bien…

C’est d’ailleurs important de prendre du temps pour soi, de se préserver. Même si on a peu de temps, c’est vraiment important de s’aérer l’esprit et de ne pas tout le temps penser travail. De plus, penser autant au travail est nuisible à la concentration. Donc parlez avec vos proches, coloriez, lisez, allez vous promener, bref changez vous les idées. (ça me fait penser à une citation qui dit « Si vous n’avez pas le temps de méditer 15 minutes, alors méditez 30 minutes »)

Faire du sport et se dépenser fait vraiment beaucoup de bien aussi. Au moins deux fois par semaine, j’allais me promener le long de la grande rivière de ma ville, et marcher et entendre les bruits de la nature, l’eau qui s’écoule, les oiseaux qui chantent, m’apaisait beaucoup. J’aimais beaucoup voir mes amis les canards et les ragondins ici. Et cela permet aussi d’évacuer sa frustration, ses tensions, tout son ressenti negatif. J’ai pris l’habitude de le faire car rester assise pendant plus de 10h derrière un ordi est frustrant, j’avais besoin de depenser mon énergie. Et donc même un vendredi soir à 21h où il faisait -7°, je suis allée marcher et cela m’a bien apaisé…

Je faisais du sport le week end aussi, j’ai trouvé un club de course d’orientation qui fait des cours tous les samedi après midi. Pour moi qui ne suis pas disponible en semaine et qui n’aime pas me lever le samedi matin, c’était parfait. Et courir dans la nature me faisait beaucoup de bien, après une semaine enfermée dans des bureaux (surtout que parfois j’étais coincée entre l’entreprise et l’hotel et que je ne pouvais pas du tout marcher de la semaine).

J’ai ensuite suffisamment dormi. Et même si ma collègue soutient que c’est une question de volonté de travailler tard et de dormir moins, je soutiens que non, il est essentiel de dormir suffisamment pour avoir un bon moral et pour avoir une bonne capacité de concentration. Il faut prendre soin de soi le plus possible.

Cela passe aussi par l’alimentation. Si manger est un moyen acceptable de passer sa frustration lors de périodes intenses, il faut aussi manger équilibré à côté pour pouvoir donner du bon carburant à notre corps. Et donc même si c’est restaurant midi (et soir), cela fait du bien à notre corps de prendre des aliments qui lui apportent de la bonne énergie. (d’ailleurs parenthèse hors sujet : c’est possible de manger végétarien même en mangeant dans des restaurants différents tous les jours) (végétalien c’est beaucoup plus compliqué par contre)

Il est ensuite important, très important, d’être entourée et de pouvoir s’exprimer. J’ai beaucoup parlé à mes proches pendant cette période, j’ai dit ce qui m’énervait, ce que je vivais mal, et cela m’a fait du bien, de parler mais aussi d’être soutenue. Je discutais aussi avec d’autres personnes qui me changeaient simplement les idées et qui me faisaient sourire, ce qui était précieux lors de cette période là. (oui discuter sur Fb pendant le travail c’est pas bien, mais cela me faisait tellement de bien au moral)

Échanger avec ses collègues et se soutenir est aussi intéressant, mais je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’expérimenter cette situation. (une de mes collègues a même plutôt compliqué la situation pour moi)

Être indulgente envers soi est aussi important : nous ne sommes pas des robots, nous ne pouvons pas travailler 24h/24h, et si on ne peut plus, et bien on ne peut plus. On fait le maximum lors de périodes similaires, c’est déjà éprouvant, donc inutile d’en rajouter encore en nous mettant la pression et en étant critique de manière négative envers nous. Oui on peut craquer, oui on peut ne plus en pouvoir, oui on peut être fatiguée et ne plus réussir à travailler, oui on peut ne pas être une super héroïne/un super héros, et c’est normal.

Ainsi, tous ces moyens en place m’ont permis de vivre le mieux possible cette période trop intense. Bien sûr cela n’a pas été facile, loin de là. Il m’est arrivé de pleurer, de ne plus en pouvoir, mais grâce à ces solutions, j’ai réussi à tenir jusqu’au bout de mon contrat, qui se finit mardi.

Et vous, qu’est ce qui vous aide quand vous avez trop de travail?

Publicités

14 commentaires sur « Bien vivre * un travail (trop) intensif »

  1. Ah c’est toujours délicat les périodes de stress, je suis en plein dans une en ce moment, et j’en serai délivrée ce soir. J’ai pas de technique particulière, je crois que je n’ai pas prévu de bouée de sauvetage récurrente pour désenfler mon stress. Ca détend des situations de mon côté. :)

    J'aime

    1. Alors ça y est ta période de stress est finie? :D (pour le moment) oui c’est jamais facile à aborder des périodes comme ça, on est mieux sans… Si tu le vis assez bien après c’est le principal, mais quand ça dure dans le temps c’est plus difficile d’être bien…

      J'aime

    1. Merci beaucoup Auré! Oui il y a des métiers qui sont fous et qui nous prennent beaucoup de temps et d’énergie…
      Oui la méditation ça me permettait de me reconnecter à moi et de me rappeler que j’étais là malgré tout mon travail, et c’est très important…
      Merci à toi, bises !

      J'aime

  2. Ayant vécu ça une fois, je trouve que tu as vraiment bien réagi !

    Moi, j’étais tellement en prise, tellement empêtrée, que je fonçais tête baissée sans regarder où j’allais.
    J’ai explosé en plein vol !

    Alors félicitations pour ta résilience, tu es forte. Et félicitations pour toutes ces bonnes choses que tu as réussi à instaurer pour vaincre ces difficultés. Tu l’as mal vécu, mais tu t’es joliment battue. Et tu en as appris beaucoup sur toi, j’en suis sûre !

    J'aime

    1. Merci Rozie! Ca ne m’étonne pas que tu aies explosé en plein vol, c’est vraiment éprouvant comme période… Ca laisse encore des traces pour moi…
      Mais oui ça apprend beaucoup aussi! Je suis mieux armée maintenant. Merci beaucoup à toi :)

      J'aime

  3. J’ai l’impression que cette expérience t’aura donner de penser à toi et à une meilleure manière pour toi de gérer un quotidien stressant et compliqué. Bravo! Une fois qu’on a les pistes pour faire face au stress / doutes / angoisses, la vie devient plus sereine et face à d’autres évènements difficiles, on peut faire face. Tu peux être fière du chemin parcouru.
    La méditation m’aide beaucoup. Et écrire dans mon cas. Le sport aussi et prendre l’air. Rien de nouveau par rapport à ce que tu écris.
    Bonne continuation!

    J'aime

    1. Oui écrire je n’y avais pas pensé ^^ Mais c’est sûr que c’est un moyen qui fait du bien aussi!
      Oui cette période m’aura donné des habitudes que je souhaite conserver parce que je me suis rendue compte que ça fait vraiment du bien! Comme tu dis, on apprend des choses dans les périodes difficiles, et ça aide pour quand la vie est plus calme :) Merci Marie! Oui je suis fière d’avoir tenu, parce que cette période éprouvante m’a bien marquée quand même…

      Aimé par 1 personne

  4. Tu travailles dans le consulting? Je subis régulièrement le même type de stress. Pour le moment, j’ai de la chance car je suis sur une mission longue durée mais tous les 2-3 mois, il y a un pic d’activité qui me pompe toute mon énergie. Personnellement, c’est le sport qui m’aide vraiment à me dépenser, à évacuer….Mais je pense que la méditation peut également être une bonne « solution », je vais y penser…

    J'aime

    1. Non je suis dans l’audit ^^ (enfin j’étais) Et c’était la fameuse busy period… C’est comment le consulting pour toi? Tu as quoi comme horaires de manière générale? Tu as beaucoup de travail? C’est intéressant? (que de questions mais c’est un type de poste qui pourrait m’intéresser ^^) C’est compliqué si tu subis régulièrement un stress aussi intense, ça fait beaucoup tous les 2-3 mois… Oui le sport ça fait tellement de bien, c’est bien que tu aies trouvé cette solution! Oui je te conseille d’essayer la méditation, après à voir selon chacun :)

      J'aime

  5. Je suis totalement d’accord avec tous les points cités. Comme toi, j’ai eu des périodes de stress ces derniers temps… Et la méditation m’a beaucoup aidée aussi ! Le sport également, mais j’ai presque pas eu le temps d’en faire… Il faut que je m’y remette sérieusement. Quoi qu’il en soit, merci pour ton article, tes astuces sont efficaces !

    J'aime

    1. De rien, merci à toi pour ton commentaire! Oui c’est compliqué de prendre du temps pour soi quand on a déjà peu de temps, mais ça fait tellement de bien… Et contente que la méditation t’ait bien aidée!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s