Comment j’arrive à avoir des rapports amicaux apaisés avec N.

Et oui… N. et moi on se reparle, et devinez quoi, ça se passe bien en fait. J’ai hésité à publier cet article parce que, soyons honnêtes, nos rapports amicaux n’ont rien d’idéal et ce n’est clairement pas une amitié modèle. Mais on s’apprécie et on s’entend bien, donc on se parle (#logiquestupide). J’ai voulu publier cet article parce que je voulais partager avec vous comment j’ai réussi à en arriver là (il m’a fallu 9 ans pour que j’en arrive à là), et cela peut peut être vous donner des pistes si une relation vous fait souffrir. Et même de manière générale, j’ai appris des leçons sur les relations qui permettent de faire en sorte qu’elles se passent mieux. Et soyons honnête bis, j’accepte cette relation parce qu’elle est amicale, mais clairement une relation amoureuse ne doit pas fonctionner ainsi, ce n’est pas une relation épanouissante et saine. Je me demande d’ailleurs régulièrement comment ça se passe avec sa copine, comment fonctionne leur relation, mais bon je n’aurai jamais la réponse…

Entrons dans le vif du sujet. Pour résumer pourquoi ça se passe bien, deux mots clés : acceptation et lâcher prise.

Acceptation parce que je l’accepte comme il est et donc comme nos rapports amicaux sont, et lâcher prise parce que je ne me prends plus la tête, je ne prends plus les choses pour moi, et je laisse couler.

En 2008, quand on s’est rencontré, j’avais du mal à accepter plusieurs choses :

  • Le fait qu’il ne parle pas de lui, ou du moins qu’il dévoile peu de choses sur lui,
  • Sa susceptibilité et le fait qu’il avait beaucoup tendance à critiquer et à remettre (injustement) en cause les gens, à le faire comprendre de manière relativement virulente si ce qu’on disait ne lui plaisait pas ou si on n’était pas d’accord avec lui,
  • Le fait que malgré toutes ses belles paroles, je me sentais difficilement en confiance et réellement appréciée par lui, parce qu’il ne s’ouvrait pas à moi et parce que notre relation n’était pas réellement réciproque.

En 2012, quand on a repris à nouveau réellement contact, je savais tout ça, et ce que j’avais du mal à accepter c’était que nos rapports amicaux n’étaient pas conformes à une amitié épanouissante, et pour moi, ce n’était pas possible. Je voulais des amitiés épanouissantes et réciproques, mais ce n’était pas le cas avec lui. Ca a causé beaucoup de conflits intérieurs, et je me suis longtemps demandée si c’était une cause valable de sortir quelqu’un de sa vie, surtout si cette personne nous apprécie. (réponse : OUI )

Aujourd’hui, 3 ans après la fin de nos contacts, cela se passe bien car :

  • J’accepte comme il est, je sais que je ne pourrai pas le changer, et donc j’accepte. Grâce notamment (surtout) à lui, j’ai compris que cela ne servait à rien de chercher à aider quelqu’un qui n’avait rien demandé, qui n’avait jamais manifesté l’intention ni l’envie de se sentir mieux. Donc je ne perds plus mon énergie à essayer de trouver des solutions, il est comme il est, c’est lui que ça regarde, moi j’accepte seulement. J’ai failli retomber dans ce piège fin 2016, mais une pause dans nos contacts m’a permis de prendre réellement de la distance. J’accepte les limites qu’il y a dans notre relation. Ca va faire 10 ans cette année que je le connais, je sais comment il est, je sais qu’il ne changera jamais, donc cela ne sert à rien que je perde et que j’use mon énergie pour essayer de changer une situation qui ne changera jamais.
  • J’ai pris de la distance et je ne prends plus les choses personnellement : je sais maintenant que c’est lui qui réagit beaucoup trop fort et beaucoup trop vivement quand il m’accuse d’être « susceptible » par exemple, donc je ne le prends pas personnellement. Je sais aussi que si parfois il est plus froid, cela n’a rien à voir avec moi. S’il était plus froid par message avec moi, je me posais beaucoup (beaucoup) de questions en me demandant s’il m’appréciait toujours, si je ne l’avais pas vexé ou autre. Maintenant je prends de la distance, et je sais que cela ne remet rien en cause, qu’un message plus froid ne signifie pas qu’il m’apprécie moins.
  • J’accepte le fait que nos rapports ne soient pas réciproques ni conformes à une amitié épanouissante. J’ai lâché prise là dessus. Si je lui parle, je sais qu’il va me répondre, et voilà. Et s’il ne me répond pas, peu importe, ce sont des choses qui arrivent. Bien sûr, ce n’est pas une relation qui mérite que je m’implique beaucoup pour elle, et je garde mes distances malgré tout.
  • Si je lui donne quelque chose, et que je n’ai rien en retour, je ne le prends pas mal parce que il ne m’a rien demandé, c’était mon choix personnel de lui donner quelque chose, donc je n’ai pas à exiger de lui qu’il me donne quelque chose en retour. J’ai beaucoup fait cette erreur, je lui donnais beaucoup, et je le vivais mal parce qu’il ne me donnait pas autant en retour, loin de là. Mais j’ai fini par comprendre qu’il ne m’avait rien demandé, que je le faisais pour attirer son attention et recevoir son affection. Donc je donne sans rien attendre en retour.
  • Il ne remplit plus ma vie. Avant, je pensais beaucoup (beaucoup) beaucoup à lui, je réfléchissais beaucoup sur notre relation, je me posais beaucoup de questions, je cherchais à l’aider, bref il comblait un vide. Maintenant, j’ai passé 3 ans sans aucun contact avec lui, donc je sais que je peux très bien me passer de lui, et que je peux être très heureuse sans lui. Je me suis construite moi, loin de lui, je sais qui je suis, je sais ce qui m’intéresse, et je n’ai donc plus besoin de chercher à attirer désespérément son attention. Je fais les choses pour moi, je les apprécie parce que moi ça me plaît et cela change tout. Je suis moi, et je ne veux plus m’intéresser à ce qui l’intéresse dans le but qu’il s’intéresse à moi ou dans le but d’avoir à quelque chose à lui dire.

Pour résumer la situation actuelle : je m’en fiche. J’ai fini par comprendre et intégrer le fait qu’il m’appréciait, mais qu’il ne le montre pas de la même manière que les autres. Donc on se parle, tant mieux, on ne se parle plus, peu importe c’est ainsi.

Pour conclure : sois toi-même, tu es une belle personne qui a de la valeur, ne laisse jamais personne te laisse croire le contraire.

(PS: je suis fière d’avoir réussi à en arriver là parce que je me sens clairement mieux, mais je ne suis pas sûre d’être fière de publier cet article ^^)

Publicités

7 commentaires sur « Comment j’arrive à avoir des rapports amicaux apaisés avec N. »

  1. Et bien ! Je ne m’attendais pas à ce que vous renouiez contact (et que ça se passe finalement bien !) !

    Je suis contente pour toi. Mais j’ai quelques craintes quand-même.
    Tu as fait un énorme travail sur toi-même et tu arrives aujourd’hui à faire la part des choses. Mais comme tu le dis, lui ne change pas. Il ne semble pas s’être remis en question alors … Fais attention quand-même !
    Garde de la distance.

    Je sais que moi, je pourrais retomber si je gardais contact. Heureusement, tu n’es pas moi, mais fais attention à toi :).
    Je te souhaite une belle amitié, qui reparte sur des bonnes bases !

    J'aime

    1. Je ne m’y attendais pas du tout non plus, mais notamment en avoir parlé avec toi m’a fait prendre du recul, m’a permis de prendre de la distance et m’a permis de repartir sur des bases saines. J’ai failli retomber mais je me suis reprise, notamment grâce à toi ^^
      Merci pour ton conseil, je garde mes distances aussi, j’ai conscience que je peux me perdre dans cette relation. Après on verra comment ça va évoluer, je suis loin de garantir qu’on sera toujours en contact dans quelques mois ^^
      Merci Rozie pour ton honnêteté :)

      J'aime

  2. Je me permets de te poser une question – qu’est-ce que t’apporte cette relation?
    Je sais que je ne pourrais jamais rester en contact amical avec mon ex. Il y a eu trop d’avant et d’après. En l’acceptant tel qu’il est j’ai enfin compris qui il était surtout et cela m’a aidé à passer à autre chose.
    Je ne dirais pas que j’ai des craintes, comme Rozie, mais je ne sais pas si il est bon de garder contact avec une personne comme lui.
    Mais après si toi tu es épanouie dans cette relation amicale, alors profite. Je t’embrasse.

    J'aime

    1. J’ai mis un peu de temps à répondre à ton commentaire Marie parce que je t’avoue qu’il m’a fait réfléchir ^^ C’est notamment pour cette raison que je ne suis pas fière de parler de cette relation amicale sur mon blog ^^ Et donc la réponse c’est qu’actuellement il m’apporte un divertissement, ça me change les idées et j’en ai besoin actuellement avec mon travail. Après je ne sais vraiment pas du tout si on va continuer à se parler sur un plus long terme. J’ai voulu en parler sur mon blog parce que je suis fière des avancées que j’ai fait au niveau de la dépendance affective, et ces avancées se traduisent notamment dans mes rapports amicaux avec lui.
      Après on verra ce qu’il va se passer, mais je sais que je ne me perdrai pas comme ça a été le cas dans le passé. Mais je comprends les retenues que tu exprimes dans ton commentaire, elles sont tout à fait légitimes, et j’en ai conscience aussi. Merci pour ton commentaire honnête :) Je t’embrasse

      J'aime

      1. Tu n’as pas à en avoir « honte ». Chaque relation nous apporte quelque chose. C’est comme un test par rapport à la dépendance affective.
        Le tout est de ne pas se perdre. Mais je pense que tu en as conscience, que tu connais désormais tes limites. Je t’embrasse moi aussi.

        J'aime

      2. Merci pour ton commentaire Marie! Il est très juste en effet! Et non je ne veux surtout pas me perdre ! Pas après tout ce que j’ai fait pour en arriver là, donc si jamais c’est le cas, je me tournerai vers vous pour revenir à moi :) Merci encore, bises

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s