Devenir soi [Se révéler]

J’ai eu 27 ans dernièrement, mais j’ai l’impression que j’apprends seulement maintenant à me connaître, que c’est seulement maintenant que j’ose aller à la rencontre de moi. C’est peut être bizarre dit comme ça, mais j’ai vraiment le sentiment de me censurer, et que c’est seulement maintenant que je prends conscience qu’il y a autre chose à explorer, que j’ai d’autres choses enfouies en moi, que je peux les révéler, les assumer vis-à-vis de moi et vis-à-vis des autres.

northern-flicker-bird-alberta_88464_990x742

J’ai fait une « formation » dernièrement, pour « découvrir mes talents ». On a notamment fait un atelier pour travailler l’estime de soi par le biais de la photographie. On faisait une photo en groupe, et chacun prenait une pose pour exprimer ce qu’il avait envie. Cela pouvait être exprimer la place que l’on avait dans un groupe, montrer son besoin de solitude, exprimer la joie, la tristesse, exprimer une part de notre personnalité que l’on assume ou au contraire, explorer une part de nous que l’on assume moins, pour la montrer ou pour chercher à briser les barrières qui nous retiennent de l’exprimer. (le mot « exprimer » revient beaucoup trop dans cette phrase…)

Il y a une chose sur laquelle je culpabilise « beaucoup », c’est le fait que j’ai tendance à être trop sérieuse, à ne pas sourire, ni rire beaucoup… Je ne suis pas le genre de personne qui a toujours le sourire aux lèvres, qui fait rire les autres, et j’ai beaucoup de mal à assumer ce côté de ma personnalité, cela me renvoie l’image d’une fille ennuyeuse. J’ai du mal à me libérer, à oser être plus dynamique, à être un peu « folle ». J’ai voulu explorer ce côté là dans le groupe. Personne ne me regarde pendant la photo, tout le monde est concentré sur l’objectif, parfait je prends ma pose « folle » à l’abri des regards, je me sens bien.

Puis on montre la photo à tout le groupe, et il se trouve que la position des autres me met en valeur, que je suis mise en avant sur cette photo. Et là, je me sens mal à l’aise, être au centre de l’attention me fait ressentir quelque chose de négatif, surtout en prenant cette pose « folle ». Et pourtant. Les autres me rassurent [mot clé: bienveillance !], me disent que cela apporte quelque chose à la photo, et que cela me va bien.

Et je me dis, que si j’ai pu le faire une fois, si j’ai ça en moi, je peux le refaire. Je me dis que je peux briser cette barrière, continuer à explorer cette piste de se libérer et de se montrer telle que l’on est au fond de nous, sans avoir peur du regard des autres.

red-fox-new-jersey_89669_990x742

Pendant la formation, les autres nous laissaient des petits mots, pour nous dire le positif qu’ils pensaient de nous. J’ai beaucoup tendance à penser (= croyance) que notre valeur se définit par notre capacité à sympathiser facilement avec des gens et à être à l’aise avec les autres. Ce qui n’est pas mon cas, donc la conclusion est: je ne suis pas comme cela, donc je n’ai pas d’intérêt pour les autres = je suis nulle et ne vaux pas la peine que l’on s’intéresse à moi. Or, ces petits mots m’ont montré que j’avais d’autres qualités, que j’avais quelque chose à offrir à aux autres, que je pouvais les intéresser, même si je n’étais pas cet « être super sociable ». (Et je me suis d’ailleurs rendue compte que mon ex ne m’avait pas accueillie comme j’étais, car je culpabilisais beaucoup avec lui de ne pas être comme lui et tous ses amis, à être super à l’aise avec les autres)

J’ai pris conscience que j’avais d’autres pistes à explorer que la sociabilité, que je pouvais explorer d’autres traits de ma personnalité, et que je pouvais oser les révéler aux autres, et arrêter de me cacher derrière mon intérêt pour les autres. (= je m’intéresse aux autres pour ne pas parler de moi)

(Source des images: National Geographic)
(Source des images: National Geographic)

Je prends aussi conscience de certaines choses relatives au sexe (oui bon je sais, un blog c’est public tout ça, mais c’est important). La société nous impose beaucoup de limites, nous impose sa vision. « Si tu couches avec un certain nombre de mecs, tu es une salope » « Si tu fais d’autres expériences sexuelles qu’avoir simplement des relations avec ton mec, tu n’es qu’une salope perverse » Et oser aller à l’encontre de ces croyances, ce n’est pas forcément aussi évident. Mais la seule chose qui devrait compter dans ce domaine, c’est de faire ce que l’on a envie de faire. Si tu as envie de faire quelque chose, que tu te sens bien, que tu éprouves du plaisir et du bien être, alors fais le. Peu importe le reste, peu importe la société.

(A propos du sexe, je vous conseille d’ailleurs cette chaîne YouTube particulièrement bienveillante: https://www.youtube.com/user/pouhiou)

Fais ce que toi tu as envie de faire, fais ce qui te fais te sentir bien, ose être telle que tu es et que tu as envie d’être.

Ose te révéler. 

Publicités

6 commentaires sur « Devenir soi [Se révéler] »

  1. Je suis ravie que cette formation ait eu un tel effet introspectif et épanouissant. Meme s’il y a une part de remise en question, c’est toujours positif. Le plus difficile, c’est de maintenir le cap sur le long terme.
    J’avais eu stage/formation en PNL + déterminer son profil, sa facon d’etre et de reagir selon son caractere. J’avais beaucoup appris sur moi meme et la facon dont je / les autres fonctionnent. Mais a appliquer au quotidien, ce n’est pas toujours évident.

    J'aime

    1. Merci Eclectik Girl! Oui les formations sont intéressantes pour en apprendre plus sur nous, contente aussi que ça t’ait apporté quelque chose! Mais comme tu dis, le long terme c’est autre chose… Enfin la formation nous donne des bases, à nous de nous en souvenir dans la vie et quand cela se passe moins bien pour nous.

      Aimé par 1 personne

  2. Il faut bien commencer un jour. Moi j’ai commencé il y a peu de temps cet exercice et mise en pratique. Le tout est d’en prendre conscience et de se lancer des défis qui nous apportent et nous aident à nous voir differemment, à nous accepter. C’est un long chemin mais je crois qu’il ne faut pas avoir peur et être capable de se remettre en question, de revoir ces idées toutes faites que nous avons sur tout de revoir nos principes qui parfois nous empêchent d’avancer.
    Bonne continuation Illyria

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Marie! Comme tu dis, il faut bien commencer un jour et c’est le principal.
      C’est un long chemin, je suis contente que tu aies commencé cet exercice aussi et te souhaite aussi une bonne continuation sur le chemin du bien être avec soi même et avec les autres :)

      Aimé par 1 personne

  3. C’est sympa comme initiative! Et le fait que tu aies choisi de t’y inscrire prouve que tu n’es pas aussi introvertie que tu ne le penses!

    Tu es sur la bonne voie, on le ressent dans tes articles, alors continue comme ça :)

    PS: Happy belated birthday!
    PS bis: Bientôt tu vas chanter à tue-tête: « Délivrée, libérée »

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait très plaisir ce que tu dis Jasmin :) J’espère être sur la bonne voie oui, en tout cas c’est fou le nombre de blocages qu’on peut avoir et avec lesquels on pourrait continuer à vivre si on n’en prenait pas conscience…

      PS: Thank you very much <3
      PS bis: non je DETESTE cette chanson, je ne la chanterai jamais xD Mais j'apprécie le clin d'oeil!

      J'aime

Les commentaires sont fermés.