Ma résolution 2015: apprendre à me connaître

Je ne me suis encore fixée aucun objectif pour 2015 (des vrais objectifs, pas le truc des résolutions de nouvelle année, mais vraiment quelque chose que je veux faire et obtenir dans l’année à venir), contrairement à ce que j’ai fait ces dernières années. Parce que je suis dans une phase un peu obscure depuis janvier. Marie Kléber avait lancé un défi photo « La couleur de votre ciel ».  J’y ai réfléchi plusieurs fois, mais je suis incapable de définir la couleur de mon ciel. Je suis dans une phase démotivante au travail, qui me questionne beaucoup et qui ne me fait pas me sentir bien dans mon job. Je n’ai pas encore fini mes études et j’ai encore beaucoup d’efforts à fournir. (Allez motivation, c’est la dernière ligne droite!) J’apprends à apprivoiser mon couple, et ce n’est pas facile car on est deux personnalités opposées, et je me pose beaucoup de questions.

Je suis dans une année tournant actuellement : la fin de mes études et l’entrée – la vraie entrée – dans la vie active, où je dois faire un choix définitif sur le travail que je veux exercer plus tard. Et je me pose beaucoup de questions : est-ce que je veux vraiment travailler à ce poste? Est-ce que j’ai vraiment envie de passer toutes mes journées derrière un ordinateur? Est-ce que ma place ne serait pas ailleurs? Ne serais-je pas capable d’autre chose? Et si je pouvais m’épanouir ailleurs?

Et puis je suis en couple avec une personne très indépendante, sur lequel je ne peux absolument pas compter pour combler ma solitude (enfin je veux dire, l’autre n’est pas là pour combler ses blessures et ses douleurs -cela ne doit jamais être le cas, c’est à nous d’apprendre à les combler tout seul -, mais je ne peux pas compter sur lui pour occuper ma solitude plutôt). Il est toujours en mouvement, toujours à droite, à gauche, toujours occupé. Donc je me retrouve face à moi et à ma solitude. Et je me dis « Et moi, qu’est ce que j’aime faire? Et moi qu’est-ce que je veux vraiment faire de ma vie? »

4d2388ef21a07477563ca0db7539f3b1

 J’ai toujours eu un tempérament solitaire et j’ai compris dernièrement que je ne pourrai pas le changer. Les autres, les activités, me prennent mon énergie, et j’ai besoin d’être seule pour me ressourcer. J’écoute alors le désir de mon corps et de mon esprit : rester tranquille, au calme. Et en plus, j’ai peu d’amis, peu de personnes avec lesquelles faire des sorties, des activités, peu de personnes pour m’inciter à faire des choses. Donc je reste seule avec ma solitude et mes activités calmes.

Mais je réalise de plus en plus que, si ça se trouve, je me censure. A force de me réfugier dans la solitude, je dissimule ma personnalité. Je ne me connais pas tant que ça dans le fond, enfin si quand même, mais il y a des zones d’ombre que j’aimerais explorer, il y a des zones que j’aimerais découvrir, mieux connaître.

Et pour cela, il faut que je me confronte à d’autres activités, à celles dont je n’ai pas l’habitude. Que je sorte de ma zone de confort pour résumer. (Oui cette fameuse zone)

5ecc998622f658ee50c6a14a6974b333

Donc pour cela, mes objectifs:

– faire des activités pour me révéler, mais me révéler extérieurement, pas cachée derrière un stylo ou un clavier ou dans un groupe de danseuses. Prendre des cours de chant, pour travailler ma voix, qui reste dissimulée la plupart du temps et pour faire travailler ma respiration qui en a bien besoin (« ancienne » asthmatique tout ça)(faudra que je parle de ça un jour d’ailleurs)

– partir en voyage seule, enfin du moins pas dans un voyage organisé, mais dans un voyage où je me confronterai aux autres et où j’organiserai les choses moi même et avec d’autres (ça rejoint ce projet de voyage au Maroc) (et ça va commencer ce week end où je pars seule à Barcelone, allez « petit » défi, je dois parler à des gens là bas)

– continuer à danser, parce que j’aime vraiment beaucoup la danse

– continuer à m’éloigner de ces relations qui ne m’apportent rien

– saisir les opportunités de sorties qui me sont proposées : la solitude est une facilité qui doit parfois être évitée

– oser

– m’exprimer, accepter que je sois quelqu’un d’intéressante, qui vaut la peine que l’on s’y intéresse et oser m’affirmer, défendre mes goûts, points de vue et idées

– préparer mon départ en Allemagne (fin bon, la question n’est pas « Vais-je partir? », mais « Que vais-je faire là bas? » Je le savais et puis je ne sais plus, orientation professionnelle tout ça…)

– Obtenir mon master (ben oui quand même)

– Et…. continuer mon blog ; )

Aucun rapport avec l'article, mais j'aime bien cette photo de "Sheep Family Portrait" :p http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-of-the-day/sheep-portrait-new-zealand/
Aucun rapport avec l’article, mais j’aime bien cette photo de « Sheep Family Portrait » :p
http://photography.nationalgeographic.com/photography/photo-of-the-day/sheep-portrait-new-zealand/
Publicités

8 commentaires sur « Ma résolution 2015: apprendre à me connaître »

  1. Vaste programme pour 2015 ! Je trouve génial que tu ais la motivation ne serait ce que pour te fixer des objectifs. C’est déjà énorme ! Alors tout ce que je te souhaite c’est de parvenir à les atteindre et même si tu ne les touches que du bout des doigts ça sera déjà bien ! Bonne continuation ma belle ! Bises

    J'aime

  2. Tu es dans l’action Illyria et rien que ça c’est bon. Tu as des interrogations tout à fait saines, tu te cherches et tu avances, peut-être pas comme tu le voudrais, ou aussi vite. Mais tu avances, tu apprends, tu te cherches et tu construis (ou déconstruis ce qui ne te convient plus).
    On a beau être solitaire et aimer être seul, il faut aussi pouvoir vivre avec les autres et ne pas se recroqueviller sur soi. Donnes toi des défis réalisables, ose un peu plus et profite de toi, de ce que tu aimes, fais toi du bien.
    Grosses bises

    J'aime

    1. Tu as tout à fait raison Marie, le principal c’est d’avancer, de chercher et de ne pas se contenter de rester sur ses acquis :) Merci beaucoup pour ton commentaire et ton soutien!

      J'aime

  3. Chouettes objectifs pour 2015!
    Tout comme toi, je suis plutôt une femme solitaire moi aussi, à l’époque, cela me pesait beaucoup mais bizarrement, aujourd’hui, je me sens bien seule avec moi-même, peut-être que j’apprends à mieux m’aimer? (ou alors que j’aime rester dans ma zone de confort? ^^)
    Bon courage pour la réalisation de ces objectifs. =)

    J'aime

    1. Merci beaucoup Aline! Je pense que tu as appris à mieux t’aimer et à plus te connaître aussi :) J’apprends aussi à m’accepter comme je suis, contente que tu te sentes bien avec toi même :)

      J'aime

  4. tu as de tres beaux projets et objectifs de vie/d’acceptation, et les partager sur ton blog, je pense que ca va aider a les tenir !
    Et oui, rien que le fait de se détacher des personnes toxiques, ca fait enormément de bien !!

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire Eclectik Girl! Oui écrire ses objectifs et les rendre public leur fait avoir encore plus de poids, et donc encore plus difficile de ne pas les respecter….

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.