Les jolies plumes #5 – L’histoire de Lucie la fraise

Il était une fois… l’histoire d’une petite fraise, Charlotte Lucie, qui poussait dans un grand jardin, dans une propriété à la campagne. Mais Lucie s’ennuyait : elle en avait marre d’être attachée à son pied de fraisier. Elle aimait ses amies les autres fraises, mais voir toujours le même sol et les mêmes fraises commençait à la lasser. Elle ne pouvait même pas voir le ciel à cause des feuilles! Elle avait envie d’autre chose.

Mais que pouvait-elle espérer d’autre? Elle n’était qu’une fraise attachée à son fraisier et ne pouvait partir seule… Pourtant un jour, un chat en recherche d’aventures vint se promener dans ce coin du jardin. Toute excitée, Lucie saisit cette occasion!

« Ô toi chat si malicieux, indépendant et qui peut aller partout comme bon lui semble, peux-tu m’aider à m’évader de cette prison verte? J’aimerais voir le monde, et toi avec tes pattes agiles, tu pourrais m’emmener ailleurs! »

Le chat répondit : « Je voudrais bien t’aider, petite fraise, mais ce n’est pas avec moi que tu iras très loin. Chaque soir, je rentre chez mes maîtres. Je ne pourrai donc pas t’apporter l’évasion que tu recherches. »

Déçue, Lucie comprit, et laissa partir le chat sans insister.

Plus tard, une souris passa. Lucie ne se laissa pas abattre et s’adressa à la souris :

« Ô toi petite souris des champs qui peut te faufiler partout, peux-tu m’aider à me libérer de cette prison verte? J’aimerais tant parcourir le monde! »

La souris répondit: « J’aimerais t’aider, mais le seul endroit où je peux t’emmener est le fond du trou où je vis. Je ne pense pas que tu seras très heureuse dans cette obscurité. »

En effet, Lucie avait envie de voir enfin le soleil et surtout pas de se terrer dans le noir. Elle laissa la souris partir sans insister.

Lucie était déçue, mais pas abattue. Elle gardait l’espoir de pouvoir partir. Plus tard, un oiseau gourmand en recherche de fruits à picorer vint se poser à côté des fraises. Lucie était toute excitée, lui enfin allait pouvoir l’aider!

« Ô toi grand oiseau qui a le pouvoir de voler, aide moi s’il te plaît! J’aimerais tant m’échapper de cette prison, voir le soleil et les paysages qui m’entourent. Toi seul pourra m’aider! »

L’oiseau surpris, regarda la fraise, et réfléchit:

« – Hum… Petite fraise, tu sais que je suis venue ici pour vous manger? Tu ne seras pas en sécurité avec moi, es-tu prête à prendre le risque de te faire manger?

– Oui, je suis déterminée. De toute façon, soit je meurs ici sur ce fraisier sans être mangée ou cueillie, soit je suis mangée par un animal ou par un humain, soit j’ai l’opportunité de voir un peu le monde avant de finir ma courte vie.

– C’est un bon argument… Je veux bien t’aider à accomplir ton rêve si tu es prête à courir ce risque. Alors viens, accroche-toi, et c’est parti! »

L’oiseau prit délicatement Lucie dans son bec, agita ses grandes ailes, et s’envola. Lucie était toute émerveillée, elle regarda les paysages sous elle avec de grands yeux.

« Oh mais c’est splendide la terre! Et dire que je n’avais jamais pu voir cela auparavant, c’est si injuste! »

L’oiseau s’attendrit en entendant la réaction de Lucie. C’est vrai que lui avait la chance de pouvoir voir le monde d’en haut. Bien peu avaient cette chance. Il décida alors d’aider Lucie. Ils firent un tour ensemble, puis ils revinrent au nid de l’oiseau. Il lui dit alors:

« Tu m’as touché petite fraise. Grâce à toi j’ai pris conscience de la chance que j’avais de pouvoir être libre. Alors pour te remercier, je ne vais pas te manger et je vais te laisser au bord de mon nid. Tu pourras ainsi contempler le monde autant que tu le souhaites. »

Lucie avait les yeux brillants: « Oh merci, tu es si gentil grand oiseau! »

Et c’est ainsi que se créa une amitié entre une fraise et un oiseau…

coppery-headed-emerald-hummingbird_83584_990x742

***

clique ici :) – Je suis encore plus sortie de ma zone de confort avec ce texte, j’espère qu’il vous a plu!

Mes autres articles dans le cadre des Jolies Plumes se trouvent ici.

***

Article écrit dans le cadre de l’atelier d’écriture Les jolies plumes, organisé par Miss Blemish et Jaiécrit.

Le principe: une fois par mois, les blogueuses volontaires publient un texte sur un thème donné. Ce mois-ci, le thème était, non pas un thème, mais un genre : le conte:

« Votre seule consigne ? Commencer votre texte par « Il était une fois… » A partir de là, tout est permis ! »

Si vous voulez nous rejoindre, vous pouvez vous inscrire à l’adresse suivante:

latelierdesjoliesplumes@gmail.com :)

Publicités

10 commentaires sur « Les jolies plumes #5 – L’histoire de Lucie la fraise »

  1. Et bien j’ai tout simplement ADORÉ ce conte ! C’est un exercice si difficile (je peine encore)(mais je ne perds pas espoir) et tu l’as réussi avec (je trouve) brio ! On retrouve la dynamique des histoires d’enfants.
    Bises

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ton histoire, qui est très bien racontée et qui se termine sur une morale intéressante. Bravo pour ce conte, qui rappelle ceux de notre enfance.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.